Partagez | 
 

 Une soirée qui ne s'annonce pas comme je l'avais prévu... Et c'est tant mieux [Angus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Une soirée qui ne s'annonce pas comme je l'avais prévu... Et c'est tant mieux [Angus]   Sam 7 Oct - 11:39



23 heure, le cours d'astronomie vient juste de terminer, ça avait été bien instructif pour ma part, moi qui aimée les constellations, je vais être gâtée. Regardant chaque élève, chacun avait une mine affreuse, la tête fatiguée, la bouche grande ouverte pour certaine parce qu'il bâilla. Pour ma part, pas la moindre fatigue. Soupirant, je me dirige tout de même dans ma chambre et voit déjà ma coloc en train de dormir. D'accord, qu'est-ce que je vais faire moi maintenant ? Me changeant dans la salle de bain en m'habillant d'un Jean, d'un débardeur et d'une chemise à carreau (via mon gif de portrait), j'enfile mes bottines et décide de sortir. C'était le week-end, personne ne pouvait me l'interdire si ?

Prenant un moyen de transport pour aller en ville, je ne voulais pas embêter Fantôme à cette heure-ci et surtout pour que je puisse aller m'amuser. Enfin, dans le transport, il n'y en avait pas pour longtemps, je regarde le paysage à travers le carreau et les lumières m'éclaire à chaque lampadaire.
Arrivée en ville, je remercie le chauffeur et regarde la ville illuminée. Au moins, elle non plus n'avait pas sommeil... Marchant tranquillement, je n'avais pas pris mes armes, aucune d'entre elle, j'espère que je ne le regretterais pas, mais de toute manière, je savais me défendre à main nue également.
M'arrêtant devant un bâtiment rempli de musique, je souris en voyant le nom de ce lieu, Night Club. Mon professeur d'astronomie, me suivait par tout dit donc. Enfin, ce titre était là pour annoncer la boîte de nuit. Ah... Enfin un endroit où je ne devrais pas m'ennuyer.

Réussissant à entrer, le seul point négatif et que le videur m'avait mis un tatouage sur ma main, pour dire que je n'avais pas le droit à l'alcool... S'il savait le nombre de bières que j'avais déjà vu dans ma vie et depuis peu même étant donné que je n'avais seulement 17 ans. Entrant à l'intérieur avec un soupire, il y avait du monde et l'ambiance était là également, ça faisait plaisir. Allant directement au bar, je sors des pièces de ma poche et commande une bière. Celui-ci refusant, je soupire et sort la même somme. Le barman regarde alors de gauche à droite et prend l'argent face à lui en me donnant une bière. Et ben voilà, ça s'est fait.

Passant dans le monde qui était en train de danser, je vois une place libre un peu plus loin sur une banquette, la place était même tranquille, peut-être parce qu'elle était proche des toilettes, je ne sais pas. M'asseyant, il y avait aucune odeur dérangeante, je pourrais au moins être tranquille. Tournant alors vers la porte, il y avait une feuille accrochée avec écrit dessus fermé. Et bien la chance et pour le moment avec moi, même si je sais que pour la bière, j'en aurais qu'une, alors autant la savourer.

Buvant une gorgée de celle-ci, je décide de me diriger vers la piste de danse. Là où ma table se situe, je n'ai aucune crainte que l'on me pique ma bière ou qu'on met quelques choses dedans... Arrivée sur la piste de danse, je me mets à danser au rythme de la musique et à me déhancher, je pouvais enfin respirer un bon coup, personne ne me connaissait ici, enfin logiquement alors autant me laisser aller. Même si j'avoue que je me demandais comment aller se dérouler le reste de la soirée ainsi que la nuit.




Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 45
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Une soirée qui ne s'annonce pas comme je l'avais prévu... Et c'est tant mieux [Angus]   Dim 15 Oct - 14:35

(Merci pour tes compliments sur l'autre RP ! Je pense qu'on pourra l'arrêter là et enchaîner sur celui-ci ! ♥️)

La nuit se couchait de plus en plus tôt. Le  vent de l'automne se glissait doucement entre les chaumières et un vent sinistre s'était installé dans tout le pays. Samain approchait. L'heure, disait-on, des sorcières, des loups et des démons. Angus ne trouvait aucune véritable approche macabre dans cette fête mais il songeait que ses collègues durent bien se gausser à se dire que la nuit d'Halloween, ce pauvre Angus n'aura pas besoin de déguisement pour aller demander des bonbons. Il enrageait d'avance et s'était imaginé mille manière de faire taire ce poulailler à ragots. Parfois, même les surveillants pouvaient être surpris. C'est sur le chemin de la ville qu Angus y pensa. Ca trottait dans sa tête comme un vélo, fort et inlassable. Il repensait à sa décision d'être arrivé dans ce collège. Stupide idée. Comment se l'était-il mise en tête, déjà ?

Angus avait voulu imiter un ami vampire. Il se souvenait. De ses conseils, ils avaient cherché tous les nobles de la régions qui cherchaient un professeur de piano. Finalement, son ami lui avait laissé entendre qu'enseigner à l'Académie serait amusant. Quel idiot. Octave était une créature irresponsable et stupide mais qu'il adorait pour son aisance et sa facilité à s'imprégner des nouveautés toujours plus fulgurantes de ce monde. Angus aimait apprendre de lui, sur lui et autour de lui. Il aimait l'imiter pour expérimenter. Pour voir. Pour découvrir comment fonctionnait les mœurs de cette époque. Parfois, Angus le regrettait. Cette histoire d'enseignement commençait à l'énerver. Les élèves étaient stupides. Ses collègues n'avaient nul intérêt que celui de se faire égorger au détour d'une passe remplie de clodo. Dans sa vie s'installait un étrange routine et commença ainsi un éternel jour sans fin. Mêmes habitudes, mêmes occupations, même horaires. Angus, plus que jamais, eut l'impression d'être un petit vieux incapable de sortir de ses rituels quotidiens.

Il freina brusquement sur la route. Il tremblait un peu de rage. Il se mettait dans des états incroyables pour des broutilles. Angus se pensait sensible. Peut-être trop. Il envoya un sms à son ami. Il n'y avait personne sur la route. Ni devant lui, ni derrière lui. Calmant ses ardeurs un peu brutales, il attendit avec patience une réponse à son message. Le téléphone sonna. Angus porta son attention sur l'écran. Un réponse indifférente mais une réponse tout de même. Ce soir, Angus eut envie de chasser. Il lui donna rendez-vous dans le seul night-club des environs qu'il connaissait.

Les nightclubs. C'était des lieux parfaits que Angus détestait fréquenter autrement que pour traquer. Un hangar où s'amassait odeurs, bruits et grande mêlée humaine. Il y faisait beaucoup trop chaud et ça s'y bousculait comme des moutons dans la bergerie. Angus aurait détesté ça. Mais dans ce pot-pourri de folie olfactive, il y avait des parfums reconnaissables. Il y avait des voix que l'on pouvait entendre, au milieu de la sono assourdissante. Ce n'était que des indices ici et là, imperceptibles, même pour lui et qui le rendait parfaitement aveugle et démuni. C'était ici que traquer était plus amusant. Handicapé de ses sens, au vu et au su de tous, ses approches ressemblaient toujours à de piètres tentatives de séduction mal rodées ou un peu vieillottes. Puis, ils s'éloignaient, bienheureux de consommer leurs désirs. Et Angus se penchait sur une nuque gorgée d'alcool et de transpiration pour boire, boire, boire. Jusqu'à sentir le corps de sa victime ramollir et tomber. Se réduire à une bête poupée de chiffon entre ses mains. Puis alors, Angus revenait seul sur la piste, souriant et la force dans l'âme mais de nouveau aveuglé par les lumières, les odeurs, la musique.

Angus retrouva Octave et des amis à lui. Un joli groupe de connards. Angus ignorait si ses amis étaient au courant pour leur nature d'immortel alors il préféra s'en taire. Ca l'énervait. Encore. Ce soir, Angus avait des désirs simples. De chasse, de mots cruels et d'envie de sang. Ce jeu des faux semblants que Octave semblait aimer, il le détestait. Seulement pour ce soir. Alors il soupirait souvent. Regardait ailleurs. Observait la masse s'agiter sur la piste de danse, avec son verre d'alcool qu'il n'avait pas toucher. Un verre à la main pour paraître normal. Humain. Angus n'écoutait pas les conversations et plusieurs fois, on le rappelait au groupe et Angus s'y plongeait, distrait et tout impoli qu'il fut. Il ne cacha pas à ces nouvelles connaissances que leur conversation lui était parfaitement ennuyeuse. Octave lui laissa de gros yeux scandalisé et Angus en eut marre. Il donna son verre à l'un des membres de la joyeuse troupe et se retira comme un prince. De loin, il entendait Octave s'excuser pour lui et employer de bien méchants termes à son égare. Qu'importe, ils en parleraient plus tard, entre vampires et amis. Pas au milieu de cette chaire à canon bêlante. Car Angus savait pertinemment comment ces "amis" allaient terminer. Ce soir, Angus n'avait ni la patience, ni l'envie de ces jeux-là.

En s'éloignant, il décida de porter son attention sur une potentielle proie. Dans ce flot de couleur, sa vision se brouillait parfois et il confondait de temps en temps deux cibles dans la cohue. Qu'importe, au final. Seul le résultat comptait. Angus passa de proie en proie sans jamais se décider jamais à la mordre. Parfois, il dansait avec l'une pour ensuite discuter avec une autre. Puis alla prendre  un verre avec untel pour finalement lancer des regards à untel. Angus était dans un état d'affolement qui l'empêchait de se concentrer. Il avait de plus en plus faim et son incapacité à se choisir une cible claire le rendait fou. Il songea, un moment, aller dans les toilettes, suivre le premier clampin dans une cabine et le vider. Comme ça. Sans élégance, sans beauté. Pour se vider. Il songea, un moment, d'appeler Charlie pour qu'il lui ramène de cette mixture immonde qui calmerait un peu ses ardeurs et discuter un peu avec lui car même s'il ne l'avouait guère, Angus adorait la conversation de son petit assistant. Il songea également, un moment, d'appeler la Nuit et de se lover dans ses bras pour s'apaiser un peu. Mais Nyx était vorace et indélicate. Bien plus que n'importe quelle créature immortelle qu'il connaissait.

Suivant le fil de son anxiété, Angus oublia le jeune homme qui discutait avec lui. Ce garçon avec des manières exagérément précieux qui, brutalement, insulta Angus de ne pas l'écouter. Angus le toisa. Soupira et se leva, laissant cette éventuelle proie à un autre, sans un mot ni un sourire. Ca l'ennuyait. Peut-être qu'en retournant sur la piste de danse, il trouverait mieux.

Et il trouva mieux. Au milieu de la foule anonyme, une chevelure lumineuse et flamboyante dansait au milieu des têtes transpirantes. Une jeune fille encore un peu jeune pour cette taille mais qui ne l'avait pas encore remarqué. Angus était dans son dos. Il ne reconnu par l'odeur de Arya. Alors, se dandinant sous le son electro que crachait les baffes de la discothèque, il approcha de ce dos. De cette chevelure. Toujours dans son dos, il prit la main de la jeune fille pour danser avec elle. La faire tourner sur elle-même et la récupérer ensuite. En approchant, il crut reconnaître son odeur. Il ne comprit pas immédiatement ce sentiment familier. Et ne sut l'interpréter qu'une fois qu'il eut le visage de l'adolescente face à elle. Reconnaissant cette gamine timide et réservée de son cours, il la lâcha et la fixa un moment avant d'éclater de rire. Cette nuit, les dieux étaient avec lui. Alors sans se justifier ni lui accorder aucun mot - pourvu qu'il fusse à l'extérieur de l'Académie, il ne se considéra plus professeur - il sourit et s'inclina d'une révérence princière. Lui tendit la main pour l'inviter à danser selon un protocole désuet et parfaitement grotesque dans ce contexte.

Votre Altesse...
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Une soirée qui ne s'annonce pas comme je l'avais prévu... Et c'est tant mieux [Angus]   Lun 16 Oct - 12:14



Sur le milieu de la piste, qu'est-ce je me détendais et je me vidais la tête. Ça faisait du bien, je dois dire. Bref, mes cheveux remuant au rythme de la musique en même temps que mon corps bougeait.

Ne faisant pas attention aux personnes autour de moi, je ne remarque même pas la présence de Angus dans la boîte. Sentant une main prendre la mienne, je me laisse tourner sur moi-même et me faire prendre dans ses bras. Les bras de cet inconnu que je ne connaissais pas. Je n'avais pas encore vu ses mains sur moi alors je ne pouvais pas le reconnaître ce cher professeur après tout.
Me retrouvant face à lui, par la suite, mon regard s'arrête sur le sien.
J'écarquille alors les yeux, c’était le professeur McMillan ! Le rouge me monte alors aux joues. Que faisait-il là ? Passant l'une de mes mains dans mes cheveux, quand celui-ci me lâcha, j'étais embarrassé. Le voyant éclater de rire, pourquoi rigolait-il ? Est-ce un rire jaune ? Un rire gênant ?

Sans me dire un mot, celui-ci s'inclina devant moi et me fait une révérence pour m'inviter à danser. Était-il sérieux ? C'était mon professeur après tout. Hésitante, il doit sûrement le voir dans mes yeux. Mais quelques instants après, je le décide. Et puis zut, personne n'était là et non étions pas à l'académie. Lui prenant la main, j'ai un sourire de coin et lui dis :
❝ ▬ Monsieur McMillan… ❞




Évitons de dire professeur, nous n’étions pas à en cours, mais à l’extérieur. Je commence donc de nouveau à bouger au rythme de la musique auprès du bel homme en ma compagnie.

Dansant collé aux professeurs durant quelques sons qui sortaient des baffes, je m'arrête alors contre lui quand l'un d'elle s'arrête et que le monde grossissait autour de nous. Restant quelques instants dans ses bras, ma tête posée sur son épaule, je lève la tête vers lui et sans m'en rendre compte mes yeux tombe sur ses lèvres, puis revient de nouveau sur ses yeux.

Me reculant doucement, je me tourne vers lui et lui sourit :
❝ ▬ Merci pour ses danses, j'espère en avoir d'autres.❞



Le sourire aux lèvres, je me tourne doucement vers ma table qui était bien loin de là où je me trouve et lui demande en m’arrêtant juste à ses côtés :
❝ ▬ Vous voulez boire quelques choses avec moi ? J'ai ma bière qui m'attend à ma table, mais je peux aller vous chercher quelques choses si vous voulez.❞



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Une soirée qui ne s'annonce pas comme je l'avais prévu... Et c'est tant mieux [Angus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée qui ne s'annonce pas comme je l'avais prévu... Et c'est tant mieux [Angus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FAWN న je fais des rêves comme si j'avais mille ans
» N'aie pas peur ce n'ai pas comme si j'avais tué quelqu'un...
» C'est comme si j'avais attendu toute ma vie... [PV Dante]
» Une soirée qui ne se passe pas comme prévue
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Heirs of The Tales :: Le Royaume d'Albion :: Camelot city
-
Sauter vers: