Partagez | 
 

 Quand on arrive en ville [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Quand on arrive en ville [Libre]   Mar 7 Nov - 17:44

Callie était dans cette école depuis peu de temps. Elle ne connaissait encore pas grand monde et malheureusement la plupart des élèves s'étaient déjà regroupés en petits groupes de potes, rendant son intégration un peu plus compliquée.
Elle avait entendu parler du centre ville et de ses nombreux magasins. Elle avait donc décidé d'y aller en exploration, histoire de découvrir un peu la ville dans laquelle elle se trouvait à présent.

Il faisait beaucoup plus froid que la d'où elle venait. Elle avait opté pour des bas sous sa robe, un peu plus longue que ce qu'elle portait d'ordinaire. Une veste assez épaisse, une écharpe, un bonnet et des gants, la complète pour ne pas attraper froid et la voila sortie en ville !

Elle avait marché près d'une heure, tournant aux coins de rues, pensant pouvoir s'y repérer mais elle avait finit par se perdre. Elle n'avait aucune idée d'où elle se trouvait à présent.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mer 8 Nov - 3:04

Le début de l’automne se faisait sentir, mais Rick se refusait à s’habiller trop chaudement. Il prenait encore le risque de ne porter qu’une veste en jean par-dessus un t-shirt à manches courtes, se donnant bonne conscience avec un beanie tiré jusqu’aux oreilles. Le temps se rafraichissait doucement mais on était loin des froides journées d’hiver qui s’annonçaient.

Le soleil commençait doucement à décliner, les jours se faisant de plus en plus courts. Richard avait abandonné le terrain de sport qu’il chérissait tant pour prendre son skateboard et sortir se trainer jusqu’au centre commercial, dans la grande surface la plus proche. Il avait évité le plus gros de la foule de début d’après-midi d’un vendredi et avait même poussé le vice jusqu’à sortir sa planche dans le centre. Cette fois le type de la sécurité n’avait rien dit. Peut-être qu’il n’avait rien vu. La dernière fois le pauvre homme l’avait pourchassé sur plusieurs mètres avant que Rick ne se rende compte de quoi que ce soit, rendu sourd par les écouteurs dans ses oreilles.

Après avoir fait une petite réserve de junk-food choisit avec soin, Richard avait opté pour se rendre jusqu’au skate parke où trottinettes et vélos se côtoyaient joyeusement. La moyenne d’âge allait difficilement au-delà de treize ans mais c’était toujours amusant de s’y rendre. Il y avait plus d’espace pour s’amuser et moins de têtes trop connues. Ça permettait de souffler un peu des mêmes élèves qu’il côtoyait tous les jours.

En parlant de têtes connues… il releva les yeux du trottoir pour voir une petite brune dont le visage lui était familier arriver face à lui. Il ne connaissait pas son prénom, savait juste qu’elle avait été transférée en milieu d’année et qu’elle était dans la classe au-dessus de la sienne. Il n’en savait pas plus. Rick descendit de son skate avant de lui rentrer dedans et fit un pas de côté, au cas où. Il lui sourit, dévoilant quelques dents. Le jeune garçon n’était pas vraiment sûr de s’il devait l’aborder ou non et jusqu’à quel point il passerait pour un psychopathe ou un pervers. Un "Tu vas où ?" lui effleura l’esprit mais il le balaya vite. Ça entrait dans les deux catégories.

"Salut." Il avait parlé avec facilité, butant à peine sur le 's'. Mais surtout ce n’était encore pas trop bizarre comme approche. Un bête bonjour qui ne promettait rien de plus. Saluer un camarade d’internat au milieu de la rue n’avait rien de bien étrange. "Je suis au-aussi à l-l’académie." Encore fallait-elle qu'elle sache qu'il était de l'internat et pas juste un ado bizarre qui saluait les filles seules dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mer 8 Nov - 20:26

Callie cherchait à reconnaitre l'endroit où elle se trouvait mais se rendit bien vite compte que c'était peine perdue. Les rues ne lui disaient strictement rien, les noms de rues encore moins. Elle était définitivement perdue dans cette ville qu'elle ne connaissait pas. Comme pour se rassurer elle sera dans sa main son pendentif porte bonheur.

Elle fut tirée de ses pensées par une voix qu'elle n'avait encore jamais entendu. Elle reconnu cela dit assez vite un élève de l'académie. Il devait être une classe en dessous d'elle si ses souvenirs étaient bons. Pour ce qui était de son nom.... Elle ne parvenait pas à s'en souvenir, encore fallut-il qu'elle l'ai déjà su. Elle ne releva pas lorsqu'il buta sur certains mots, elle se dit que comme d'autres élèves qu'elle avait déjà entendu dans les couloirs, celui-ci devait juste être très timide.

- Salut. Moi c'est Callie.

Une façon subtile de connaître son nom.
Elle était soulagée de voir une tête connue et ça devait se voir sur son visage. Elle était plus sereine à présent. Il devait sans doute connaître un peu mieux la ville qu'elle, ça ne faisait aucun doute. Mais elle n'avait pas vraiment envie de le déranger. Il était en skate, Callie se dit que c'était surement parce qu'il avait voulut se rendre rapidement d'un point à un autre ou bien qu'il allait retrouver des amis. Dans les deux cas elle était plus un obstacle qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Jeu 9 Nov - 21:46

Elle ne semblait pas dérangée ou gênée par l'approche un peu hasardeuse de Richard qui n'en sourit qu'un peu plus franchement. Il changea son sac de course en plastique blanc de main pour atteindre son téléphone dans sa poche. Son casque était autour de son cou mais on entendait encore de façon étouffée la musique qu'il écoutait un peu plus tôt. Rick coupa le son et garda sa main dans la poche de sa veste. Callie, puisque c'était son nom, semblait un peu plus détendue. Lui, pas vraiment.

"R-R-Richard."Les noms propres étaient toujours les plus difficiles à prononcer, le sien ne faisait pas exception à la règle. Il marqua une pause comme pour reprendre son souffle.

Richard dégagea son front de quelques mèches de cheveux, jeta un coup d'oeil dans la rue avant de regarder de nouveau Callie. La pause se prolongeait. C'était donc le moment gênant ou ni l'un ni l'autre n'avait quoi que ce soit à se raconter. Moment de flottement inévitable dans les conversations avec Richard. Il n'avait jamais été très bon pour dialoguer et le malaise était souvent présent. Parler pour ne rien dire, il détestait ça. Une flopée de banalités lui vint en tête mais il n'arrivait pas à choisir laquelle serait la moins inintéressante. "Ca va?", "Quoi de neuf?", "Il fait froid pour la saison", ... Il devait bien faire l'effort de rompre le silence vu que c'était lui qui l'avait accosté.

"Tu vas q-quelque p-part?"Bon, ce n'était pas aussi flippant qu'un "tu vas où" mais l'idée était là et la question était assez vague pour clairement faire comprendre que c'était juste un moyen de rompre la glace. Rick se décala quand une vieille dame le bouscula pour passer, manquant de faucher quelques pieds avec son petit cadis à roulettes. Elle leur jeta un regard particulièrement assassin avant de s'éloigner, maudissant la jeunesse et leur lubie de s'arrêter au milieu de la rue pour discuter.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Jeu 9 Nov - 23:24

Callie l'écouta lui donner son nom avec difficulté. Etait-ce vraiment de la timidité ? Pourtant il ne semblait pas si timide que ça. Il l'avait d'ailleurs abordé. Non, ce devait-être autre chose. Est-ce qu'il avait un soucis de langage ? Elle n'osait pas trop lui poser la question. Elle avait peur de paraître impolie ou de chercher à se moquer de lui. Elle n'avait encore jamais rencontré quelqu'un avec un soucis de langage. Elle ne savait d'ailleurs pas comment appeler ça.

Un silence s'installa entre eux deux. Callie jeta des coups d'oeil alentour, essayant en même temps de trouver un sujet de discussion. Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. Elle ne le connaissait pas plus que ça. Elle ne connaissait d'ailleurs pas grand monde pour l'instant et n'avait pas envie de passer pour la fille relou. Par chance ce fut lui qui lança la discussion.

- Je... J'étais venue pour visiter un peu la ville mais je pense que je me suis perdue.

Elle observa la petite vieille et l'entendit grogner contre la jeunesse. Quel culot ! Elle se le garda pour elle parce que dans ces situations la, peu importe le discours les jeunes ont toujours tort. De toute façon elle n'était pas du genre à crier au scandale. Callie avait toujours été de nature trop calme pour ça. Trop peureuse sans doute. Elle voulait tout simplement éviter de se prendre la tête.

- Pardon, tu allais sans doute quelque part. Je ferais mieux de te laisser.

Elle hésita un instant. Pourquoi venait-elle de dire ça ? Elle avait peur de s'imposer et d'être un poids. L'idée qu'il se rendait à un endroit précis pour retrouver des gens restait dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Jeu 16 Nov - 0:07

Le masque d'indifférence qui lui donnait un air assez contrarié (ou éblouit par des projecteurs trop puissants) retomba sur la visage de Richard au passage de la vieille femme. Il était plus blasé qu'irrité. Les vieux étaient soit les pires emmerdeurs du monde ou alors les personnes les plus gentils. Il n'y avait pas de juste milieu. Apparemment celle-ci entrait dans la première catégorie. Pas de quoi tirer une larme. Puis ils étaient un peu fautif, à s'arrêter n'importe où.

Callie fit sortir vieux et trottoirs de sa tête en reprenant la parole. Il baissa de nouveau les yeux sur elle et sembla réfléchir à ce qu'elle venait de lui dire d'une petite voix douce. Ses expressions comme son langage gestuel ne compensaient pas son incapacité à s'exprimer avec l'aisance qu'il souhaitait. Difficile à déchiffrer, il avait bien conscience de régulièrement passer pour un petit con qui se foutait de tout.

"L'a-ah-l'ac...l'école est p-part là." Il pointa la direction inverse d'où venait la petite brunette. Il ne se fichait pas d'elle, c'était juste à titre informatif. Richard reposa son skateboard par terre, posant un pied dessus. Il fouilla un instant dans son sac pour en sortir deux sachets de pop-tarts. Il en proposa un à Callie.

"J'étais en t-train de r-r-rentrer." Richard espérait que ça lui suffirait comme invitation à ce qu'ils fassent le trajet ensemble. Parler pour du vent ne lui avait jamais semblé bien intéressant. Rick commença à grignoter la petite pâtisserie chimique au goût cannelle. C'était bien une des rares choses qu'il pouvait avaler sans trop faire d'histoire, à l'incompréhension générale de sa famille. Il commença à avancer doucement, sans obliger Callie à devoir courir ou seulement trottiner pour le suivre. Presque naturellement il relança la conversation, après un nouveau moment de vide qu'il n'avait pas trouvé si gênant que ça. "T'es arrivé en m-milieu d'année, c-c'est ça?" Il avait déjà un peu entendu parler d'elle. En même temps elle faisait parti des rares élèves qui détonnaient par un simple coup d'oeil dans l'école. Et pas à cause d'un potentiel style vestimentaire un peu trop excentrique.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Jeu 16 Nov - 0:25

Il lui indiqua le chemin de l'école. Elle était capable d'encore se perdre avant d'y arriver mais ce n'était pas son problème à lui, c'était celui de Callie. Elle le remercia avec un grand sourire, contente d'avoir trouvé un âme charitable qui la regardait autrement que de travers dans cette ville.

- Merci.

Elle s'apprêtait à s'en aller dans la direction indiquée lorsqu'il lui tendit un sachet de biscuit à l'allure étrange. Elle le remercia une fois de plus et prit celui qu'il lui offrait. Elle l'imita en l'ouvrant et en croquant dedans. Ce n'était pas fameux mais ça se laissait manger, et surtout c'était offert de bon coeur. Il lui dit qu'il rentrait lui aussi, une façon détournée de l'inviter à le suivre, d'ailleurs il joigna le geste à la parole en partant doucement, suffisamment pour qu'elle comprenne qu'elle devait le suivre. Ouf ! Elle avait trouvé un chevalier blanc pour l'aider à trouver son chemin. Cette pensée la fit sourire tellement la formulation était ridicule. Elle avait encore un peu de mal avec le concept de chevalier.

- Oui c'est ça. Je suis arrivée il n'y a pas longtemps. Avant j'étais.... plus au sud est.

Elle se sentit obligée de lui préciser qu'elle venait d'assez loin. Elle lui adressa alors un sourire avant de mordre une nouvelle fois dans son biscuit. Elle jeta des petits coups d'oeil aux alentours, essayant de retenir un peu ce qu'il y avait dans les rues. Ca pourrait lui être utile pour une prochaine fois.

- Excuse-moi de te demander ça mais.... Tu as un trouble du langage ?

Elle fit une petite grimace en évitant son regard. Elle songea intérieurement qu'elle était complètement stupide. Qu'est-ce qui lui prenait de lui demander ça ? Ca ne se fait pas.... Mais au moins elle sera fixée une fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Dim 19 Nov - 21:48

Richard arrêta son goûter un peu tardif une fois arrivé à la moitié de son biscuit et le rangea dans la poche de sa veste après avoir soigneusement replié le papier plastique. Vu la vitesse à laquelle ils allaient, son skate était plus encombrant qu'autre chose. Il refusa néanmoins d'en descendre. Ses mains retrouvèrent bien vite le chemin de ses poches. La température commençait à chuter.

Il resta un bref moment silencieux à la question de Callie, semblant presque perdu dans ses réflexions. Rick opina finalement, déglutissant, se préparant à parler. C'en était déjà fatiguant. Il prit une brève inspiration avant de se lancer, cherchant toujours à faire bref et concis."Je s-suis b-beh-bègue. C'est de n-naissance." Il marqua une petite pause. C'était essentiel de préciser que son bégaiement n'était pas arrivé après une chute d'arbre. C'était déjà arrivé qu'on lui pose la question généralement suivit d'un "du coup, t'es un débile mental?". Richard reprit avec un peu de spontanéité. "Tu connais p-pas?" Il n'en était pas étonné plus que ça. Beaucoup de gens savait vite fait ce que c'était, peu de personne connaissait vraiment des bègues. Au moins Callie parlait franchement, même si elle semblait plus gênée qu'autre chose. Ca aussi c'était une réaction dont Rick avait l'habitude. Un mélange de gêne et de pitié avec une bonne cuillère à soupe de malaise. Ca avait le don de le rendre plus mal à l'aise qu'autre chose.

Le jeune garçon pointa du doigt un petit bâtiment devant eux."Là c'est l'hôtel de v-ville. Ici plus l-loin il y a une p-p-petite chapelle." Les mots pesaient sur sa langue et les hésitations étaient régulières. "Ap-près le cimetière tu t-t-tournes. L'école est un p-peu plus l-loin." Il espérait lui filer quelques repères et changer de sujet de conversation dans la foulée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Dim 19 Nov - 22:49

Lorsqu'il lui dit qu'il était bègue elle en était presque soulagée. Au moins elle le savait à présent, elle serait sans doute moins gênée à présent en l'entendant parler. Elle savait pourquoi il parlait comme ça, ça rentrera donc dans ses normes.

- Si, si. Enfin... Rapidement comme un peu tout le monde. C'est juste que j'ai croisé d'autres personnes qui bégayaient par timidité dans l'école. J'avais peur que ce soit ton cas aussi. Pas que ce soit une mauvaise chose, mais au moins c'est pas parce que je te gêne.

Tu parles trop Callie, tu parles trop... Elle baissa un peu la tête. Pourquoi est-ce qu'elle devait partir dans des explications ? Elle n'en avait pas besoin. Elle avait juste à se taire et l'écouter, rien de plus.

Elle rangea à son tour de biscuit. Elle ne trouvait pas ça particulièrement bon mais maintenant qu'elle avait croqué dedans elle ne pouvait pas le lui rendre. Elle le finirait plus tard, pour ne pas gaspiller. Elle pourrait peut-être même rajouter un truc dessus pour que ça soit meilleur. Elle y réfléchira en temps et en heure.
Elle suivit ses indications, observant les lieux. Hotel de ville, chapelle, cimetière, école. HCCE. Elle essayerait de retenir.

- Merci, je vais essayer de retenir ça. Au moins j'ai des repères maintenant.

Elle le trouvait vraiment sympa. Elle songea qu'elle avait de la chance d'être tombé sur lui. Il s'était montré plutôt serviable, elle espérait pouvoir lui rendre la pareil une prochaine fois.
Elle jeta un coup d'oeil au skate du garçon. Elle venait de trouver un nouveau sujet de conversation. Les silences la gênait la plupart du temps.

- Tu étais sortie pour faire du skate ? Désolée si j'ai interrompu tes plans. Du coup si tu avais un endroit précis où tu voulais en faire on peut y aller, ça me permettra de voir d'autres endroits de la ville. Si ça ne te dérange pas biensur ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Lun 20 Nov - 0:28

Richard leva un peu le nez vers elle pour lui sourire doucement. Sa façon de la rassurer qu'elle ne le dérangeait pas du tout plutôt que de se perdre dans des monologues qu'il n'assumerait pas. C'était de bon coeur qu'il s'était proposé de la raccompagner à l'académie, s'il en avait pensé autrement il ne se serait pas imposé sa présence. En tout cas c'est ce qu'il se plaisait à se dire. Perdu dans ses pensées il ne semblait rien regarder de particulier (pas même là ou il mettait les pieds) pourtant il observait la jeune fille à la dérobée. Elle était jolie avec ses cheveux qui sortaient de l'ordinaire, la démarquait des autres élèves qui semblaient un peu génériques à côté d'elle. Au début Richard l'a pensa plus en chair qu'une bonne majorité de ses camarades de classe mais constata bien vite qu'elle avait surtout une poitrine plus développée. Ses yeux retrouvèrent vite le chemin de la route. Il avait l'impression d'avoir les joues en feu. Heureusement pour lui sa circulation sanguine se portait bien, il était aussi pâle que d'habitude.

Ses mains se fermèrent sur les restes de son biscuit. Il l’émietta un peu à travers son sachet plastique. La rue était calme, très peu passante et sans voiture. C'était surtout son skate qui faisait du bruit. Plus que le petit duo en tout cas, aussi calme l'un que l'autre. Comme dans un ping-pong au ralenti, ce fut à Callie de prendre la parole et d'y aller de sa question.

J'étais au c-centre commercial p-pour faire des c-c-courses. Sa voix était calme, lente mais assurée. Richard était à l'aise dans cette situation, détendu. Il n'avait que peu de difficulté à trouver ses mots et à parler. Bien entendu il butait toujours sur ses mots, chacun semblant plus hésitant à sortir que le précédent. Ses lèvres tremblaient un peu. Je suis au-aussi passé au s-skatep-skatepark. J'en v-viens, là. Il s'arrêta, posant un pied au sol. T-Tu veux essayer? Richard descendit de sa planche et recula d'un pas, l'invitant à grimper dessus. Il l'encouragea d'un sourire. Ce n'était sûrement pas le lieu idéal pour s'entraîner, d'autant plus que la nuit commençait à tomber. Au moins il n'y avait pas de voiture et les rares passants les contournaient en passant sur la route.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Lun 20 Nov - 0:57

Callie ne le connaissait pas beaucoup mais elle le trouvait déjà adorable. Il était sympa et semblait vouloir la mettre à l'aise. Un silence s'était installé entre eux avant qu'elle ne reprenne la parole. Il avait été un peu gênée mais surement pas autant qu'avec d'autres. Le silence entre eux deux ne lui paraissait pas si bizarre que ça.

Il avait donc fait des courses avant de se rendre au skatepark. C'tait une bonne chose ! Elle ne l'avait donc pas dérangé dans ses activités. Elle l'avait croisé au bon moment. Elle jeta un coup d'oeil vers le skate lorsqu'il lui proposa de grimper dessus. Elle n'en avait jamais fait. Elle était à l'aise sur les planches mais uniquement sur l'eau pour l'instant. Pour ce qui était de la terre.... ça restait à voir. Elle le remercia d'un sourire. Elle avait vraiment envie d'essayer ça. Grimper dessus l'intriguait mais elle savait qu'elle pouvait être maladroite sur la terre.

Elle posa un premier pied dessus mais au moment de poser le second, lorsqu'elle mit sa force sur le premier, elle le sentit bouger un peu trop fort. Elle resta donc avec le second pied bien au sol. Elle hésita et retenta la chose. Elle devait juste être sûre d'elle en grimpant dessus, dans la théorie ce n'était pas si compliqué que ça mais dans la pratique....
Une fois dessus elle afficha un sourire satisfait. Mais ses jambes tremblaient quand même, faisant trembler le skate par la même occasion. Elle tendit les bras de part et d'autre pour trouver un équilibre. Il lui avait semblé que c'était plus simple pour le surf... mais elle était toute petite quand elle avait apprit. Elle sentit qu'elle allait glisser et posa donc sa main sur le bras de Richard par réflexe pour trouver un appuie. Le skate partit de sous ses pieds mais ne fit pas un chemin trop long avant de s'arrêter, à un mètre d'elle. Elle semblait désolée.

- Ca à l'air plus simple quand tu es dessus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Lun 20 Nov - 1:27

Richard restait à côté d'elle, prêt à lui venir en aide si la situation se compliquait. Il avait posé son petit sac de course au sol pour être prêt à toute éventualité. Non pas qu'elle risquait grand chose en faisant du surplace mais on était jamais à l'abris d'une mauvaise chute. Il s'en serait voulu de devoir l'emmener à l'infirmerie pour des égratignures qui auraient pu être facilement éviter. Il sentit une chaleur qui ne lui était pas complètement inconnue lui chatouiller l'estomac quand elle attrapa son bras avant que la planche ne glisse en avant. Sans perdre son temps, Rick la rattrapa par la taille plus par précaution que par réelle nécessité. Il la lâche bien vite quand elle eut retrouvée son équilibre. C'est pas une long b-board du coup c'est un p-peu plus comp-compliqué. C'est avec un sourire plus détendu qu'il alla récupérer son skate. Rick posa le pied gauche devant le pied droit. Il avait un bon équilibre. Comme ça.Il resta immobile une seconde ou deux avant de commencer à pousser sa planche par petits à-coups avec son pied droit. L'autre pied restait fermement sur la planche. Lui ne b-bouge pas. Tu f-faire l'inverse si tu p-peh-préfère. C'est pas h-important. Parler devenait un peu moins épuisant. Il réfléchissait moins à ce qu'il devait dire. Richard arrêta avec les à-coups qui lui donnait un côté de débutant extrême pour prendre de l'élan avec un geste long et régulier. Son pied droit vint rejoindre le gauche sur la planche, légèrement sur le côté, au repos. P-perpendiculaire. Les g-genoux...Il pointait ses pieds puis ses genoux en même temps qu'il parlait. ..Un peu pliés, p-parce qu'il faut rester le dos d-d-droit.

En passant devant elle, Rick lui fit un bref signe de la main. C'était un geste qui inspirait un malaise timide. La gêne d'un ado qui ne sait pas trop quoi faire mais se dit qu'il doit bien faire quelque chose. Il conclut la leçon avec un kickflip à la fluidité parfaite. Sans descendre de sa planche il revint vers Callie.Tu veux r-réessayer? Je t'a-ahpprendrais à tourner p-plus tard. Richard lui sourit encore une fois, encourageant. Une f-fois que tu sais t-tenir sur la p-p-planche c'est f-facile. Il n'avait pas vraiment conscience qu'il pouvait vite devenir lourd à baragouiner autant sur le skateboard. Ca le passionnait et il était plus que ravie de pouvoir potentiellement initier quelqu'un. Surtout si c'était une aussi jolie fille. Pas une seule seconde la possibilité qu'elle voulait simplement rentrer et ne pas le regarder faire le mariole sur sa planche lui effleura l'esprit. Il descendit une nouvelle fois de son skate pour le laisser à Callie. Finalement il aurait peut être mieux fait de lui montrer le skatepark. C'était quand même plus simple que le milieu de la route pour former une débutante.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Lun 20 Nov - 2:00

Elle faillit rougir lorsqu'il la rattrapa par la taille. Il avait fait attention qu'elle ne se fasse pas mal mais ne lui donnait pas non plus l'impression d'être en porcelaine. C'était agréable.
Elle l'observa faire et écouta ses conseils. Ce n'était pas si différent du surf finalement, en tout cas au niveau de la posture. Pour le reste.... Et bien c'était tout à fait différent. Elle parviendrait peut-être à se guider un peu mieux que d'autres, parvenant à répartir mieux son poids.

Elle repartie d'un air décidé.

- Oui, j'y retourne.

Elle posa a nouveau un pied dessus, le mettant au même endroit que Richie. Elle plaça ensuite le second en suivant ses conseils. Elle lui jeta un rapide coup d'oeil pour voir si c'était le bon endroit. Les genoux pliés, le dos droit. Elle fixait à présent droit devant elle pour ne pas fléchir. Elle avait plein d'assurance, c'était la meilleur façon de ne pas trembler des jambes et ça marchait. Elle esquissa un petit sourire en coin en se rendant compte qu'elle ne bougeait pas. Mais son pied sembla hésiter lorsqu'il fallut le mettre à terre, ou plutôt frôler le sol pour faire avancer le skate. Ca n'était pas un mouvement très naturel pour elle, pas encore. Elle y alla donc doucement, sans doute trop doucement. Elle avança tout au plus de quelques centimètres. Elle recommença et avança un peu plus. Elle préférait ne pas trop s'éloigner de Richard, de peur de tomber à nouveau. Un nouveau petit élan et elle avança déjà plus, suffisament pour que reposer son pied correctement sur le skate en vaille la peine.

- Je pense que demain je vais aller m'en acheter un.

Ils n'étaient pas vraiment proche de l'eau ici, du moins pas d'une plage et encore moins d'une plage avec l'eau suffisamment bonne pour y faire du surf. Elle ne pourrait donc pas vraiment surfer par ici, à la limite faire un peu de voile oui, mais rien qui la mette directement en contact avec l'eau. Elle était du genre frileuse. Le skate risquait donc fortement de devenir une bonne activité pour attendre les beaux jours ou les vacances pour partir au chaud.
Elle songea que lorsque le temps le permettrait elle proposerait à Richard de s'essayer au surf ou tout autre sport aquatique qu'elle maitrisait. Ce serait une bonne façon de le remercier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mar 21 Nov - 13:10

Richard se retint de rire en la voyant avancer tout doucement, donnant des petits coups timides sur le sol sans trop oser se lancer. Elle ressemblait à une enfant trop grande et l'image avait quelque chose de terriblement attendrissant et amusant. Lui-même était certainement passé par là pour apprendre à skater mais il n'en avait que peu de souvenirs. Il avait apprit tout petit, initié par sa soeur aînée. Rick se souvenait principalement des chutes.

Il la suivit pendant un très court moment avant de la laisser s'éloigner. Elle était encore très hésitante dans ses mouvements. Qu'il la colle n'allait pas l'aider à oser se lancer. Richard ne voulait pas se montrer trop envahissant et collant au risque de l'étouffer. Il se contenta de la suivre du regard. Non pas qu'elle allait bien loin de toute façon. Il l'applaudit de bon coeur lorsqu'elle se retrouva avec les deux pieds sur la planche qui avançait doucement, un sourire pincé mais pourtant sincère lui barrant le visage. Il prit son sac de course et la rattrapa en quelques enjambées. Callie avait déjà un bon équilibre et avait rapidement trouvé une bonne posture. De tous les élèves improvisés qu'il avait eut, elle devait bien figurer dans les meilleures. Ne manquait plus qu'un peu d'affirmation et d'assurance qui viendraient petit à petit.

Si t-tu veux je peux te p-p-prêter mon longboard. Il est plus stable. C'est p-plus facile pour d-débuter. Rick déballa deux yaourts à boire et lui en tendit un. Je peux te m-montrer ou est le s-skatepark dem-demain. Après les c-cours. Il avait prévu d'y aller. S'il pouvait être en bonne compagnie c'était encore mieux. En deux mois Richard s'était bien intégré dans sa classe, s'entendant bien avec à peu près tout le monde. Il était connu d'une bonne partie des élèves de première année et il était en bon terme avec tous (ou presque). Mais ça s'arrêtait là, il n'avait pas vraiment chercher à se faire des amis, se cachant derrière ses devoirs d'étudiant et d'écuyer. Pourtant c'était plutôt sympa d'avoir quelqu'un avec qui discuté et partager. Puis au fond ça n'avait pas été si difficile que ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mar 21 Nov - 20:01

Lorsqu'il l'applaudit elle se sentit tout à coup assez fière d'elle. C'était bon signe après tout, ça voulait dire qu'elle s'en sortait plutôt bien. Le simple fait qu'elle ne se soit pas encore rétamé voulait dire qu'elle s'en sortait plutôt bien.

Une fois à terre il lui proposa de lui prêter l'un de ses skates. Callie se sentit honnorée mais elle ne savait pas si elle devait accepter. Elle n'était pas plus maladroite qu'une autre mais elle ne voulait pas non plus prendre trop de risque. Oh et puis pourquoi pas ? Ce n'était que pour tester au début, ça lui permettra aussi de voir si un longboard comme le sien lui convient, une sorte de test avant de s'en acheter un.

Elle lui rendit son skate et lui adressa un sourire franc.

- Je veux bien oui. Merci ! J'espère qu'il fera beau.

Elle sous entendait par la qu'il ne pleuverait pas parce qu'aujourd'hui si la chaleur n'y était pas, la pluie non plus. Elle se voyait mal commencer à faire du skate sous la flotte, ou alors le skatepark était couvert ? C'était peut-être un parc intérieur.
Elle avait prit le yaourt qu'il lui avait tendu, à croire qu'il voulait la gaver. Elle planta la paille dedans et commença à boire pour gouter. Ce n'était pas mauvais mais ce n'était pas non plus exceptionnel. Callie était plutôt habituée aux jus de fruits plutôt qu'aux produits laitiers. En dehors du lait de coco elle n'en buvait pas beaucoup. Elle le remercia une fois de plus.
Il n'était pas que mignon, il était en plus gentil et attentionné. Si elle ne faisait pas attention elle pourrait bien finir par avoir un petit faible pour lui. Elle chassa cette pensée de son esprit et jeta un coup d'oeil à sa propre tenue. Demain il faudra éviter la robe et prévoir plutôt un pantalon assez solide et épais pour ne pas se blesser en tombant. Elle porterait surement aussi des gants comme aujourd'hui s'il faisait froid, ça lui permettra de ne pas trop se blesser si elle tombe. Elle était assez résistante mais il valait mieux ne pas prendre trop de risques, même si elle n'allait surement pas faire des figures compliquées directement.

- Si tu veux quand il fera assez chaud je pourrais t'apprendre le surf.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mar 21 Nov - 22:25

Richard reposa son skateboard au sol une fois qu'elle le lui rendu et posa un pied dessus. Il l'imita, ouvrant son yaourt à son tour pour le siroter doucement. Son intolérance au lactose allait lui faire vite regretter cette décision, il n'en avait aucun doute. Se connaissant il n'allait certainement pas terminer toute la petite bouteille. On lui avait souvent reproché son appétit d'oiseau et son obstination à se nourrir n'importe comment.

Le jeune garçon commença à avancer de nouveau doucement, prenant garde de rester à la vitesse de Callie. Il ne prit pas la peine de retourner jusqu'au trottoir, restant au milieu de la route. Rick restait attentif à la moindre potentielle voiture qui l'obligerait à se replier.
Il sourit à la jeune fille lorsqu'elle proposa de lui apprendre le surf, ne se souciant pas de développer plus. L'idée lui plaisait bien. Il n'avait qu'une notion très fantasmée du surf. De tout ces grands surfeurs blonds et bronzés au sourire ravageur, des rouleaux qu'ils prenaient avec une aisance déconcertante. Tenir sur une planche à roulettes sur terre lui semblait bien plus facilement faisable que de tenir sur une planche au dessus de l'eau. Mais ce n'était sûrement qu'une question d'équilibre. Richard allait devoir se faire un peu violence s'il voulait apprendre à surfer. Tout en sachant nager correctement il était loin d'être complètement à son aise dans l'eau. Ce n'était pas l'élément qu'il appréciait le plus. En sport les cours de piscine avaient toujours été les pires.

Ca te m-manques? Là d'où tu v-viens? Richard avait un peu voyagé entre les différents royaumes mais il n'était jamais aller aussi loin que ça. Il différents pays et cultures via les livres et les films tout en se doutant bien que ce n'était pas très exhaustif. C'est vrai q-qu'il fait t-tout le temps b-beau? On lui avait parlé de certains pays ou quand il faisait mauvais, la pluie était chaude. Petit il avait eut du mal à y croire, maintenant il aurait aimé que ça soit le cas ici. Il ne voulait même pas imaginer les difficultés d'adaptations que devaient surmonter Callie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mar 21 Nov - 23:29

Elle le suivit, essayant d'aller à la même allure que lui pour ne pas le déranger. Elle finit par parfaitement coordonner ses pas avec les siens.

- On voyageait pas mal mais oui, parfois ça me manque.

Elle avait laissé une grande partie de sa vie derrière elle. Elle n'avait pas beaucoup d'affaires personnelles et encore moins qui soit transportable jusqu'ici. Elle était partie de son ancienne école un peu précipitamment et n'avait pas beaucoup échangé son numéro avec d'autres. De toute façon elle n'en avait pas trop envie. S'il y avait une chose qui ne lui manquait pas c'était les élèves de son ancienne école, une partie du moins. Elle était assez contente d'être venue ici même si c'était loin et qu'il faisait froid. Au moins personne ne la connaissait, elle pouvait redémarrer à zéro. Il n'y avait rien de plus agréable pour le moment. On ne lui portait pas trop d'attention, on la laissant en paix.

- La plupart du temps oui, mais pas toujours. Parfois il pleut énormément, il y a des tempêtes et tout ce qui va avec. Mais la chaleur est tout de même plus élevée qu'ici en ce moment.

Elle lui adressa un sourire, mais un sourire un peu triste. Biensur que son chez elle lui manquait. Sa mère, ses tantes surtout. Et étrangement, entendre parler de son père lui manquait aussi. Elle ne le connaissait pas plus que ça, c'était une légende à ses yeux et il pouvait ainsi y trouver grâce. Parfois elle songea que si elle l'avait connu en vrai, comme n'importe quel autre enfant avec son père, elle ne l'aurait peut-être pas autant aimé. Elle aurait vu tout ses défauts et les dieux savent combien ils sont nombreux.

- Il fait toujours aussi froid ?

Elle tenta de légèrement détourner la conversation sur autre chose que sur elle. Elle se doutait bien que ce n'était pas encore la pire période, on lui avait dit que plus tard encore dans l'année les températures allaient chuter de plusieurs degrés. On parlait même d'eau qui gelait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mer 22 Nov - 22:58

Il suffit à Richard d'un simple coup d'oeil à Callie pour constater qu'il avait touché une corde sensible. Il se sentit un peu coupable et principalement gêné. Son but n'avait pas été de remuer le couteau dans la plaie. Mise à part sa curiosité naturelle et bon enfant, il s'était imaginé qu'elle aurait apprécié partager de son "pays" d'origine et ses racines. Il était peut être encore trop tôt pour ça. Richard ne se perdit pas dans des excuses qui auraient été certainement bien plus déplacées. Elle ne faisait pas une scène pour être consoler et chercher l'attention. Il se contenta d'opiner très doucement à ses réponses avant de repartir dans la contemplation de son pied droit et de son mouvement régulier sur le sol. Il n'osa pas lui demander si son départ était définitif ou non. Question piège, il n'était pas certain d'être prêt à assumer les conséquences d'une réponse négative.

Ça d-dépend. Ici on a quatre s-saisons. Là il va faire de p-plus en plus f-f-froid. Il marqua une pause involontaire pour reprendre son souffle. Avec Callie discuter était presque facile. Ça en devenait naturel. Après il fera m-meilleur. Puis on est un p-peu à côté de la m-mer. En été il fait d-doux. En arrivant à Albion Richard avait découvert des été bien plus agréables que chez ses parents ou la famille des Charming. Le vent qu'apportait la mer adoucissait considérablement des températures qui pouvaient atteindre des extrêmes. Quand il faisait trop chaud en ville à cause des immeubles et de la réverbération sur le béton il suffisait de rejoindre le cour qui longeait le port. Richard avait passé les brefs moments libres de son été à faire des allés et retours entre le skatepark qui était à côté d'une toute petite plage un peu dissimulée. S'il n'était pas complètement à son aise dans l'eau, il n'avait aucun problème à s'y tremper jusqu'aux mollets.

Les réverbères s'allumèrent les uns après les autres, éclairant le chemin qui devenait de plus en plus sombre. Les grands murs qui entouraient le cimetière les empêchaient de voir quoi que ce soit. Une plaque sur le mur imposait le silence et une tenue correct. Richard n'y prêtait plus attention depuis longtemps. Il retourna sur le trottoir quand la circulation se fit plus dense. On va p-pas tarder à arriver. L'académie n'était pas encore visible pour l'instant. Rick jeta un coup d'oeil à son téléphone. Le couvre feu n'était pas encore passé. T'es en d-deuxième a-année, c'est ça?
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Mer 22 Nov - 23:29

Elle marchait à côté de lui, veillant à la circulation. Pour le moment il n'y avait aucune voiture mais ils arrivèrent bientôt dans une rue où il y en avait. Ils retournèrent donc sur le trottoir. Un peu plus loin ils passèrent devant le cimetière. Callie y jeta un rapide coup d'oeil. Ca semblait lugubre. Leurs cimetières ressemblaient donc à ça. Elle avait ralenti, comme écrasée par l'endroit. Elle accéléra donc le pas pour rejoindre Richard sans qu'il ne doive ralentir, mais surtout pour échapper à ce lieu.

Elle l'écouta. Ils n'étaient plus très loin. Elle retiendrait très certainement le chemin, du moins le passage du cimetière. Elle lui adressa un petit sourire.

- Oui, et toi en première ?

Il lui semblait l'avoir déjà apperçu avec des élèves de première. Il n'avait pas plus de son âge à elle et il n'était pas dans son année, la conclusion était vite faite.
Ils se rapprochèrent de l'école, elle pouvait déjà voir le bâtiment de la où ils étaient. Dommage songea-t-elle. Elle appréciait la compagnie du jeune garçon et aurait aimé discuter encore un peu en marchant, seule ombre au tableau : le froid. Mais elle se rassura en se disant que de toute façon ils allaient passer la journée ensemble le lendemain, à apprendre à faire du skate.
Elle jeta un rapide coup d'oeil à sa montre. Il n'était pas encore l'heure du couvre feu. Ils allaient peut-être pouvoir encore un peu discuter, elle l'espérait.

- Pour demain.... c'est peut-être mieux qu'on échange nos numéros de téléphone non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 55
Date d'inscription : 16/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Lun 27 Nov - 20:38

Rick prit seulement la peine d'acquiescer pour répondre à sa question. S'il était assez à l'aise avec elle pour parler sans que son bégaiement ne devienne trop envahissant, il ne l'était pas au point de l'ouvrir à tout bout de champs. De toute façon il n'y avait rien de plus à dire, il n'aurait pas vraiment su quoi dire de plus à propos de la première année. Si l'un comme l'autre ils étaient nouveaux dans l'école, Richard la connaissait très brièvement par le biais de ses frères et de sa soeur. Plus jeune il avait déjà eut l'occasion de s'y rendre à quelques reprises. Il avait fait la connaissance de quelques professeurs dont certains qui n'enseignaient plus ici,... A une époque il trouvait que cette école était certainement la meilleure de tout le continent. Maintenant qu'il se trouvait dedans il n'en était pas tout à fait sur.

Encore une fois il opina lorsqu'elle lui proposa d'échanger leurs numéros. Richard sortit son téléphone de sa poche en même temps qu'il ralentissait un peu. Il n'avait pas envie de se séparer tout de suite de sa nouvelle amie (tout du moins connaissance pour l'instant). Rick créer la page pour un nouveau contact avant de lui tendre son mobile pour qu'elle complète les informations. Je t'env-t'enverrai un s-sms. Il comptait bien le faire dans la foulée, dès qu'elle lui aurait rendu son téléphone. Richard descendit enfin de son skateboard et le prit sous son bras libre. Il se mit à marcher à côté de Callie, calquant son pas au sien.

Il aurait bien continué à se ballader avec elle. Elle avait une présence qu'il trouvait apaisante et agréable en plus d'être une fille gentille et simple. Callie n'avait pas cet espèce d'aura de princesse qu'il trouvait un poil angoissant. Rick tritura un bref instant sa lèvre inférieur, ralentissant sans vraiment s'en rendre compte. Il n'avait vraiment pas envie de se séparer d'un coup d'un seul de Callie, même si ce n'était que pour quelques heures. Ils avaient encore quelques heures avant le couvre-feu. J'ai des d-devoirs à terminer. Si t-tu veux on peut b-bosser ensemble? Il n'avait pas osé mentionner sa chambre premièrement parce qu'il ne savait pas s'il était autorisé ou non aux filles d'y venir tant que le couvre-feu n'était pas annoncé (la direction n'avait jamais été très clair la dessus) et de peur de la voir se faire des idées quant à ses intentions. Richard lui offrit un bref sourire en contreparti.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017



MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   Lun 4 Déc - 22:29

Elle prit donc le téléphone et y indiqua son prénom ainsi que son numéro. Elle ne prit pas la peine de préciser le nom de famille, déjà parce qu'elle n'en avait pas l'habitude dans les portables mais surtout parce que son prénom n'était pas si commun que ça. Elle le lui rendit ensuite.

Ils arrivaient devant l'école, ils n'avaient plus que le jardin à parcourir pour arriver au bâtiment, ils allaient donc finalement se séparer. Etrangement cela lui fit un petit pincement au coeur. Elle reçu le sms et encoda le numéro dans ses contacts. Elle n'en avait pas encore beaucoup d'ici, elle devait avoir récupéré deux ou trois autres numéros de personnes de sa classe dont un seul d'une fille. Les filles de cette école ne lui inspiraient pas trop confiance, elle avait l'impression de se retrouver face à des personnes assez fausses, leur sourire constant l'effrayait presque, elle avait l'impression qu'elles cachaient quelque chose d'horrible.

Il lui proposa de bosser ensemble. Elle esquissa un petit sourire timide mais contente. Elle avait l'impression d'être acceptée. Il avait eut l'air gentil depuis le début, il ne pouvait pas être mauvais, elle en était persuadé. Tout comme sa mère elle sentait ses choses la. Richard avait le coeur d'un héros, pas d'un vilain.

- Je... ok ! On va où ?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on arrive en ville [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on arrive en ville[terminé]
» « Quand on arrive en ville. »
» Quand on arrive en ville! Cassie Johnson | Terminée
» Quand on arrive en ville ...
» Quand on arrive en ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Heirs of The Tales :: Le Royaume d'Albion :: Camelot city
-
Sauter vers: