Partagez | 
 

 La Féline | Sheri Khan (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 21/09/2017
Age : 23
Localisation : Gymnase



MessageSujet: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 21:14


Sheri Khan

"I got the eye of the tiger, a fighter
Dancing through the fire
'Cause I am the champion, and you're gonna hear me roar"


Informations

• Nom : Khan (sans généalogie, nom emprunté au tristement célèbre sobriquet du roi de la jungle)
• Prénom(s) : Sheri, Abhilasha
• Age : 42
• Conte : Le Livre de la Jungle
• Rang : Intransigeante professeur d'EPS et de danse.
• Capacités : Sensibilité accrue au monde animal, capable de comprendre ce qu'ils expriment et de dialoguer avec eux.
• Situation matrimoniale : Divorcée depuis 10 ans après un très court mariage, mère de deux enfants.
• Orientation sexuelle : Aussi troublée que l'est celle de quelqu'un dont les ancêtres s'accouplaient uniquement pendant les périodes de chaleur.
• Un petit secret que personne ne connait ? :
• Feat : Salma Hayek

Anecdotes

Les sens de Sheri sont exacerbés : odorat, ouïe... les élèves découvriront à leur dépens qu'il est mal avisé de faire des messes basses pendant son cours. Un chuchotement ne lui échappe pas, même à l'autre bout du stade. L'odeur du sang excite particulièrement ses sens et, comme un requin, elle peut la repérer facilement. Mais Sheri ne fait pas beaucoup démonstration de sa félinité auprès de ses élèves et de ses collègues. ●  Son régime n'en est pas moins celui d'un fauve : les cuisiniers lui réservent toujours un morceau viande rouge au réfectoire, quand c'est possible. Elle préfère boire du lait plutôt que du café. ● Il peut lui arriver de pousser des grognements typiquement fauves quand elle se blesse, est sujette à une émotion forte ou à un énorme orgasme. ● Sheri ignore si sa forme humaine la dispense des chaleurs mais elle remarque qu'entre novembre et avril, elle se fait beaucoup plus draguer que d'ordinaire. ●  Très matinale, elle se rend au lycée plusieurs fois par semaine pour faire un footing ou un des étirements au gymnase, aux alentours de 6h du matin. En dépit de cette rigueur, son tempérament un peu borderline ne la dispense pas de boire beaucoup trop quand elle sort. ●  Fière de ses origines, Sheri arbore des stickers de Shiva sur son Macbook, écoute de la musique indienne dans sa voitrue et adore le cinéma bollywoodien. Une fois par an, quand tous les profs se mettent une grosse race pour fêter les vacances, elle fait démonstration de sa technique du ventre. ●  Son statut de fille de n'a pas du tout joué en sa valeur pendant le divorce. ● Très exigeante en amour, elle n'a pas eu de relations longues depuis longtemps. Son célibat prolongé est un sujet de conversation qui revient souvent en salle des profs. Elle n'est jamais sorti avec un collègue, par principe, et même si certains élèves sont appétissants, elle respecte le règlement. ●  Une grande partie de sa famille vit sur l'île de l'Oubli et, bien qu'ils ne l'ait jamais rencontrés, elle est considérée sur place comme membre du gang par le sang. Si elle s'y rendait, elle serait cette bonne vieille cousine Sheri. Ainsi, l'île et sa population lui inspire dégoût et angoisse. ●  Elle n'aime pas trop les chiens. ●  Il peut lui arriver d'appeler un étudiant énervant "petit d'homme". ●  Elle a appris le maniement des armes à feu dès sa majorité. ● Elle donne beaucoup de surnoms comme "ma belle", "ma chérie", "ma puce", "ma poule" à ses amies. ● Sheri est peut-être le genre de personne à montrer des photos de ses enfants un peu trop souvent en salle des profs.



Caractères
En dépit d’une ascendance dite des « grands fauves », Sheri est une toute petite femme. Solaire et souriante, elle n’hésite pas à utiliser ses grands yeux bruns pour obtenir l’aide de ses confrères masculins quand elle a besoin d’attraper du matériel en hauteur. Sa silhouette en courbes féminines lui a beaucoup facilité la tâche dans son ascension professionnelle et, bien qu’elle défende son mérite, elle en a tout à fait conscience. Comme tous les professeurs d'EPS du monde, elle est toujours confortablement emmitouflée dans des vêtements souples ou des joggings, autorisée par sa fonction à s'habiller n'importe comment. Adepte des vestes à capuche Décathlon rembourrées de coton duveteux, elle cultive toutefois un sens de l'élégance sportwear qui s'exprime par un goût tranché pour les bottes montantes et les leggings sous les tuniques en laine. Il flotte sur elle une odeur de monoï ou de déodorant parfumé. Souvent précédée de son rire ou de ses chantonnements, on l’entend arriver de loin, avant que son « bonjour ! » explosif n’éclate dans la salle des profs. Dans l’indifférence généralisée de ce métier, elle est particulièrement généreuse et avenante et n’hésite pas à sympathiser avec d’autres collègues que ses confrères en chaussettes de foot. Elle prépare souvent le café pour tout le monde, met des pièces dans la cagnotte et ramène des gâteaux à chaque anniversaire.

Cette apparence sympathique et enjouée trompe la plupart de ses élèves en début d’année. La réalité les rattrape vite : Sheri ne supporte pas la provocation ou l’insolence et distribue des heures de colle à tour de bras. Les étudiants doivent filer droit sous peine de gagner des séries de pompes. Son autoritarisme un peu radical lui permet de se faire respecter, bien qu’elle préfère discuter calmement quand cela est possible. Attentive, il lui est déjà arrivé de signaler certains élèves à l’administration quand ils paraissaient étranges.

Borderline, très fière, rancunière et jalouse, les collègues qui la fréquente depuis plusieurs années savent qu’elle a parfois très mauvais caractère. Capable de tenir rigueur à quelqu’un pendant des années pour avoir volé son mug, elle adore que l’attention soit tournée vers elle et qu’on s’apitoie sur ses mésaventures. Plus que tout, elle a souvent besoin d’une oreille et certains malheureux tombés au mauvais endroit au mauvais moment devront écouter le récit de sa journée patiemment. Elle n’a pas beaucoup d’amis et s’accroche donc très fort à eux.  

Toute sensuelle et séductrice qu’elle puisse être, elle peine à trouver l’amour. Trop exigeante et intransigeante, elle juge rapidement et n’insiste pas. Prétendant avoir des critères très ouverts, ses proches considèrent qu’elle fait très peu d’effort. Férue des applications de rencontre, elle veille à ne pas tomber sur des parents d’élève ou des collègues par inadvertance. Sexuellement, elle réclame de la violence et de la bestialité, quitte à être un peu crue avec les inconnus. On interprète souvent cette exigence comme un trait génétique. Très pudique sur ses sentiments, elle peine à se laisser aller totalement à nouveau avec quelqu’un et préfère jouer.

Peu encline à parler du bord criminel de sa famille, elle redoute d’être envoyée sur l’île de l’Oubli un jour et veille à toujours respecter précautionneusement la loi du royaume. Toutefois elle sait qu’en cas de problème, elle peut compter sur ses cousins qui manient parfaitement la machette et le cran d’arrêt. La couleur du gang est le jaune et elle possède chez elle un petit foulard comme les leurs. Son grand père, qu’elle n’a jamais rencontré, lui avait fait envoyer lui-même le jour de l’anniversaire de ses 21 ans, jetant un froid considérable.

En dépit de sa matière, Sheri aime un peu trop boire et faire la fête même si elle essaye de se sevrer. Souvent excessive, les anecdotes de ses ivresses la hantent souvent longtemps. Elle aime sortir, danser, faire du sport, discuter et voir ses amis. Tous les matins elle se rend au lycée en scooter.

Ses enfants lui manquent beaucoup et elle espère repasser en jugement pour les avoir plus souvent dans les années à venir. Maman dévouée, elle tente toujours de rattraper le temps perdu, quitte à paraître un peu excessive. Une semaine par mois elle est donc pratiquement injoignable en dehors de ses heures de cours, trop occupée à cumuler les sorties zoo, cinéma, parc, bowling ou poney avec Kira et Jonas.

La politique du royaume la préoccupe. Bien qu’elle préfère que le gang familial reste bien cloîtré sur l’île, elle trouve la situation lamentable et s’est montré très favorable à l’accueil des nouveaux étudiants. Le manichéisme de ce cloisonnement lui semble complètement arriéré et hors de propos.

Vie Irl
Joséphine, 22 ans bientôt, je suis venu à la suite de mon ami Angus et j'espère qu'une fois finie, ma fiche vous plaira ! A très vite !

CélébritéPersonnage
Code:
<pris>Salma Hayek</pris> ➤ <i>Sheri Khan</i>

Personnage
Code:
<pris>➤</pris> <i>Personnage</i>




codage by Sybline


Dernière édition par Sheri Khan le Ven 22 Sep - 22:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 21/09/2017
Age : 23
Localisation : Gymnase



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 21:17


Il était une fois ...

"Une belle princesse de la jungle"




Au sein de l’Académie Royale, Sheri occupe un territoire défini qui s’étend du stade d’athlétisme aux gymnases en mordant légèrement sur l’aile Est où sont donnés les cours de langue et de musique, là où se trouve la salle de danse du rez-de-chaussée.

L’absence de ses enfants ont fait d’elle une lève-tôt. Son sommeil est particulièrement léger. Une paire d’écouteurs souvent enfoncés dans les oreilles, elle arrive chaque matin dès que l’alarme est désenclenchée. Les couloirs vides où ne ronronnent parfois qu’un bruit d’aspirateur l’accueillent avec sérénité. L’air est encore frais. Elle lance un café dans la salle des profs et consulte ses mails, puis elle revoit son programme du jour. En guise de petit déjeuner, elle boit une mixture de lait, de fruits rouges et de graines dans une gourde en plastique rose. Ensuite elle se rend au gymnase ou sur le stade quand il fait beau, pour s’étirer, se faire un peu de bien et commencer sa journée en douceur avant qu’une bande d’étudiants braillards n’envahissent le paisible complexe sportif.

Son rituel accompli, elle réserve son entrain pour ses collègues et sa force pour ses élèves. Petite femme brune au sourire chaleureux, elle est connue pour sa bonne humeur matinale dont d’aucun dirait qu’elle en serait presque arrogante.


------

Difficile de croire, en la rencontrant, qu’elle porte un des noms les plus clairement reliable à un très dangereux et tristement célèbre gang de l’île des Perdus. Heureusement, peu des gens qu’elle rencontre établisse un lien entre ses initiales et une légende quelconque. L’idée serait trop surprenante.

Issue du gang des Khan, ses parents descendent presque directement du patriarche de cette sinistre association, Sher Khan. Victime d’une malédiction tragique, ce tigre charognard ne s’attendait pas lui-même à avoir un jour une descendance humaine. Depuis cette facétie de l’Enchanteur, les anciens tigres errants, qui volaient et éventraient les poubelles de l’île, se sont fédérés en une élite tout particulièrement violente qui agit sur un territoire bien précis duquel il est hautement conseillé de ne pas s’approcher. Ainsi, la plupart des cousins de Sheri sont des tueurs sanguinaires aux crocs pourris ou d’obscurs trafiquants à la force surhumaine. Les Khan composent entre les mœurs de leur espèce, la nécessité de vivre en groupe et des corps auxquels la plupart sont inadaptés. Beaucoup peinent à se déplacer debout mais leur férocité et leur méchanceté poursuit la légende de Sher Khan. Leur couleur est le jaune qu’ils portent toujours sur leur vêtement depuis que l’impudeur les a quittés. Les plus jeunes honorent leurs ainés, ceux qui ont connus leur forme animale.

Bien que son nom rende un hommage particulièrement vibrant à son ascendance clanique, les parents de Sheri ont échappé à la rafle qui allait réunir chaque être accusé d’avilissement sur une île austère et hostile au large de l’océan. Ils n’étaient encore que deux jeunes fauves en ménage et la grossesse de la jeune mère ainsi que leurs antécédents judiciaires absents les avaient préservés du jugement royal. Ils n’étaient jamais que des cousins assez éloignés. Le grand-père avait néanmoins choisi le nom de leur enfant -puisqu’il était le premier tigre à avoir porté un nom- et par respect pour la tradition, ils le conservèrent quand Sheri vint au monde, en prenant soin de ne pas le déclarer officiellement à la mairie où s’eût été de mauvais goût. Officiellement, Sheri se prénomme Karin mais elle ne s’est jamais entendu appeler ainsi.


------

Les parents de Sheri avaient tous les deux étés des tigreaux avant de devenir des petits d’hommes. Ils s’aimaient mais s’excusaient de nombreux comportements en raison de leur « conscience animale ». Manger et trouver un abri pour l’été auraient dû être leurs uniques préoccupations jusqu’à la fin de leurs jours. Trouver un travail, faire des études et tenir un ménage n’étaient pas aisés et chacun encourageait la mauvaise foi de l’autre.

Sheri s’est toujours senti mis à l’écart de leur amour. Ils formaient un couple idéal, soudé et passionné dont elle était la colocataire dans une jolie maison près de la forêt, au bord du lac. Toutefois, ils demeuraient de bons parents, attentifs et à l’écoute. Ils se couchaient tard le soir et se levaient tôt le matin puis travaillaient toute la journée quand elle était à l’école.

Hyperactive, surtout à certaines heures, Sheri était incapable de s’asseoir plus d’une minute et avait un besoin incontrôlable de se dépenser dans l’appartement. Ses parents l’envoyaient courir dans la nature environnante ou faire des courses à l’autre bout de la ville. L’école leur conseilla de l’inscrire à un club de sport. Sheri passait tous ses mercredis après-midi à l’éveil corporel puis à la danse (pour lui apporter de la "concentration") et tous ses samedis au multisport. Elle se passionna entre autre pour l’athlétisme et la gymnastique.  

Quand elle eut ses règles, sa mère ne trouva pas comment réagir immédiatement. Elle connaissait le phénomène de nom mais n’y était pas sujette. Face à sa fille qui découvrait avec horreur des traces marrons dans son fond de culotte, il lui fallut se renseigner davantage pour acheter les bons produits. La puberté de Sheri mêla des symptômes adolescents typiques et des retours du refoulé brutaux où elle commença à rugir dans son sommeil et à avoir des envies soudaines de viande crue. Ses parents étaient beaucoup plus à l’aise pour aller au marché acheter des kilos de steak que pour lui procurer ses premiers soutien-gorge, bien que la pudeur ordinaire des parents envers les poussées mammaires des jeunes filles leur semblait parfaitement ridicule. Néanmoins, sa mère avait traversé la plupart de ses tourments et était un appui solide.

Sheri devint une jeune femme séduisante en moins de temps qu’il en faut pour une jeune tigresse d’être fertile. Ses parents la laissaient libre d’aller et venir et d’avoir des copains. Ils étaient très permissifs mais terriblement moralisateurs et prévenants s’il lui prenait la fantaisie de leur demander leur avis sur un sujet qui la préoccupait.  

Sa mère est tombée gravement malade quand elle avait 16 ans. Ce fut foudroyant. Entre l’annonce de sa maladie et sa disparition, il s’écoula à peine deux semaines. Son père avait déjà cinquante ans. Il ne put jamais s’en remettre.

Désespéré, il s’investit corps et âme dans la carrière sportive de Sheri où il ne lui laissait aucun répit. Ils courraient pendant des heures dans les bois et enchaînaient les exercices du matin au soir pour qu’elle devienne « une vraie tigresse ». Plus agiles et plus puissants qu’un humain, ils se défiaient. Chacun dans son deuil, ils se disputaient beaucoup et se retrouvaient dans leur passion commune. Sheri n’avait plus le droit de sortir sans qu’il se mette affreusement en colère. Il pouvait la frapper ou la pousser dans un accès de panique. Pourtant Sheri savait qu’il était gentil puisque sa mère l’avait aimé. Il était tellement seul et malheureux qu’elle n’osa pas l’abandonner. Ils dormaient ensembles, mangeaient ensembles et inquiétaient leurs voisins quand ils s’embrassaient sur la bouche avant qu’elle ne parte étudier. La situation était intenable et inextricable mais ils s’aiment profondément et ne pouvaient pas se séparer.

Quand elle fut majeure, elle prit seule la décision de ne pas devenir une athlète de haut niveau et de passer une licence pour enseigner. La séparation fut brutale et déchirante mais ils acceptèrent de se quitter et se rendirent une dernière fois près du lac où ils aimaient courir. Avec une amie, elle rejoint la capitale pour se former.


------

Sheri se maria à 33 ans avec Johan, un garçon bien qui était avocat. Jusqu’ici elle avait connu trois relations longues et quelques une plus courtes. Celui-ci, elle l’avait rencontré à une soirée salsa dans un bar cubain où elle aimait bien se rendre depuis qu’elle avait appris cette danse. Elle enseignait dans un collège. Il travaillait à l’université. Ils dansèrent, voulurent s’impressionner et se plurent. Sa famille avait un lien avec la descendance de Jasmine, il était plutôt joli garçon. Après s’être marié, ils eurent deux enfants, Leïla et Marvin. Leïla était atteinte d’autisme et elle devait fréquenter un centre spécialisé. Sept ans s’écoulèrent, d’un bonheur presque parfait. Ils vivaient dans une belle maison à la campagne et visitaient leurs parents un week end sur deux. Puis un soir, Johan lui annonçait qu’il la quittait pour une petite greluche, une allumeuse, une étudiante dont il était tombé amoureux. Il lui avoua être malheureux dans cette maison de poupée depuis plus de quatre ans. Sheri tenta de le retenir en lui faisant des scènes puis en débordant de larmes et de désir mais il quitta la maison à 7h du matin et elle l’aida simplement à faire ses valises.

Elle s’installa dans un appartement dans la banlieue d’Albion, avec Leïla. Finalement, Johan gardait la maison où il vivait avec sa maîtresse puisque c’était un héritage. Le divorce perturba énormément Leïla au point qu’elle dû s’installer au centre parce que Sheri ne gérait pas ses crises. Elle lui rend visite le plus souvent possible et chaque week end. Les origines Khan de Sheri, sa situation financière et l’éloignement géographique de son nouvel emploi jouèrent grandement en sa défaveur. Restés en bons termes et soudé par cet enfant, ils s’entendirent sur une garde partagée qui, pour le moment, concernait plutôt Marvin. Il vivait chez son père, lequel habitait plus près de l’école. Sheri venait le chercher tous les mois. Chez elle, les enfants ont une chambre.

Cette brutale solitude fut difficile à supporter. Sheri aimait son métier, ce qui la sauva. Le soir, elle mange sur le canapé en regardant la télé et se laisse gentiment draguer par son voisin. Quand ses enfants sont absents, la moindre occasion de sortir suscite en elle un enthousiasme fou et elle n’est pas avare d’heure supplémentaires ou de remplacements de dernière minute. Naturellement, les vacances sont une certaine forme de torture mais elle en profite pour voyager, souvent avec ses copines et leurs maris mais aussi seule.  

Bien qu’elle ait eu de nombreuses occasions déjà de fréquenter des hommes, sa blessure l’a rendu plus exigeante en même temps qu’elle se sent moins pudique sur ses émotions qu’elle n’a pu l’être. A ses amies, elle dit qu’elle ne se sent pas encore prête. Sa fréquentation curieuse des sites de rencontre pourrait sembler dire le contraire. Elle aime rencontrer du monde et juge avoir peu d’amis, encore moins des amis célibataires avec qui sortir. Pour maîtriser ses sautes d’humeur, ses rituels sont une nécessité sur lesquels elle met un point d’honneur. A ce moment de son existence, elle s’accroche à un équilibre un peu désespéré mais souvent joyeux.


------

Très engagée dans son travail, Sheri veut apprendre aux élèves des valeurs moins manichéennes que celles qu’imposent la royauté. Elle a milité pour l’intégration des nouveaux étudiants issus de l’île des perdus. Peu bavarde sur ses origines, elle n’oublie pas avoir été privilégiée. Sa vie sur l’île aurait pu être très différente. Quand elle peut incorporer à-travers les valeurs sportives du discours sur la fragilité d’une politique basée sur le Bien et le Mal, elle ne s’en prive pas, même si le public est bête à manger du foin.
Sheri a beaucoup peiné à s’imposer dans cet établissement, face à des élèves issues de la Haute Bourgeoisie pour une bonne partie. Confrontée à leur arrogance et leur paresse, elle a redoublé d’autorité et de sanctions, jusqu’à devenir cette prof un peu salope que beaucoup déteste dès le premier jour.

Responsable du matériel, elle range les tatamis et les javelots chaque soir, au point d’en devenir un peu maniaque. Puis elle se douche dans les vestiaires quand c’est nécessaire, se change et retourne à sa voiture. Il peut lui arriver de se promener pendant une ou deux heures dans les rues d’Albion au volant de sa 205 avant de rentrer chez elle manger et se coucher.



codage by Sybline


Dernière édition par Sheri Khan le Ven 29 Sep - 1:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


CO-FONDATRICEPrincesse perdue


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 216
Date d'inscription : 06/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 21:25

Bienvenue ^^ et bonne chance pour ta fiche enfin la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBRELe plus Beau n'est plus Gaston !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 141
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 21:25

MAMAN I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 140
Date d'inscription : 20/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 21:26

BIENVENUE JO !!!!!!!!!!!!!

J'adore ton personnage (comme toujours) ^^ J'adore ce que tu as noté dans les anecdotes et dans le caractère. J'attendais que tu poste la deuxième partie pour venir te le dire. Du coup j'ai hâte de lire l'histoire aussi (et avec ça j'avance pas sur la mienne XD ).
Revenir en haut Aller en bas

avatar


CO-FONDATRICEPrincesse des Neiges


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 22:06

Ainsi donc tu es amie avec PnP ^^

ça me rend d'autant plus curieuse

Et bien je te souhaite officiellement la bienvenue sur le fow.



Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 22:08

Bienvenue parmi nous Sheri Smile.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 21/09/2017
Age : 23
Localisation : Gymnase



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 22:18

Merci à vous tous ! Je suis ravie que ce début vous plaise et j'espère que la suite pourra vous inspirer aussi pour de futurs RPs !

ET MERCI BRAN <3 j'ai hâte de RP avec ce super héritier que tu m'as tant vanté hier soir.

Beau tu vas vraiment t'en prendre une...je vais en perdre mon sens professionnel.

Eh oui, Flora, je manque un peu d'indépendance et je suis toujours sur les semelles de ce vieil Angu...avec qui nous aurons sûrement un lien sympathique, entre adultes consentants, vous le découvrirez vite !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


CO-FONDATRICEPrincesse des Neiges


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 22 Sep - 22:23

Haaaaaaaaaaaaaaan je vais être jalouse moi ><



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 21/09/2017
Age : 23
Localisation : Gymnase



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Sam 23 Sep - 16:28

Aehe, si tu commences à t'enticher de lui, j'ai peur que tu n'aie pas fini... Méfie toi des hommes trop vieux !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


CO-FONDATRICEPrincesse des Neiges


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Sam 23 Sep - 16:30

oui je verrais par la suite si je vais avec Angus ou une autre personne lol



Revenir en haut Aller en bas

avatar


CO-FONDATRICEPrincesse des Neiges


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Jeu 28 Sep - 17:41

Bonjour Sheri, ta fiche arrive bientôt à expiration. Veux tu un délai supplémentaire?



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 21/09/2017
Age : 23
Localisation : Gymnase



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 29 Sep - 1:24

Absolutely not, c'est bon pour moi ! Je laisse à ton jugement mon triste châtiment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


CO-FONDATRICEPrincesse des Neiges


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 29 Sep - 7:49

Et mon jugement sera sans appel mwahahahahahahahahaha

Disons que... j'ai vraiment hâte de voir Sheri (Karin) en action ^^

Tu es validée et bon jeu à toi. Si tu veux un lieu spécifique, vas demander comme pour avoir un rang personnalisé si tu le désires ^^



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 23/09/2017



MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   Ven 29 Sep - 15:54

Lire ta fiche en étant à moitié torché de la veille fut une expérience fantastique. Voilà.
Bienvenue sur le forum Sheri <3 En espérant pouvoir te péter les ovaires très vite en cours de sport.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: La Féline | Sheri Khan (en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Féline | Sheri Khan (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours théorique : Darok, Iba, Sana-khan
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Heirs of The Tales :: Gestion des personnages :: Vos présentations :: Fiches Validées
-
Sauter vers: