Partagez | 
 

 Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Dim 24 Sep - 20:49




Beaucoup de monde craint d'aller dans la forêt. Ils disent qu'il y a un fou, quand ils disent ça, j'ai envie de rire. Merlin un fou ? Il est peut-être un peu fou, mais il est du côté du bien non ? Il ne fera donc aucun mal aux "gentils".

Sortant de l'écurie avec fantôme, mon cheval, je pars au pas en direction de la forêt. Celle-ci n'était pas loin et j'avais besoin de me retrouver comme à la maison, seule avec mes armes et mon cheval. M'éloignant alors de là où il pouvait avoir du monde, je commence à demander à fantôme de galoper jusqu'à la forêt.

Arrivant face à celle-ci, je stoppe fantôme et y entre doucement. Regardant alors autour de moi, l'air était frais et humide, je pourrais venir m'entraîner ici tranquillement ça serait bien, je pense.

Loin de là où je suis entrée, Fantôme commence à s'affoler, il y avait quelqu'un. M'arrêtant net, j'écoute d'où le bruit pouvait provenir, mais il y avait aucun bruit et Fantômes ne se trompé jamais, descendant de mon cheval, je sors mon épée de son fourreau et la positionne correctement devant moi pour dire :
❝ ▬ - - Qui est là ? Montrez-vous ? ❞



Restant sur la défensive, qu'est-ce qui ce trouvé dans cette forêt mise à par Merlin qui pouvait effrayer Fantôme ?




Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Dim 24 Sep - 21:24

Comment allais-je survivre à cette année-là ? J'avais déjà eu mon lot de stress la veille. Si Malicia avait été sympathique avec moi, mon colocataire de chambre et ses "bonnes manières" m'avais empêchés de mangé au dîner et de dormir la nuit dernière. Que dire du matin, j'étais encore sous le choc. Je n'avais que pris quelques croissants et des cupcakes pour les mettre dans mon sac et quitter le campus sans avoir mangé, l'appétit n'était pas encore revenu. Je voulais être seul, pour au moins quelques heures, et ne rien faire.

La forêt semblait être l'endroit idéal; comment quelqu'un pourrait se retrouver à proximité de moi sans me suivre ? Les probabilité étaient faibles. Faisant apparaitre mes ailes, j'étais monté dans un arbre et m'allongeai sur l'une de ses branches, mon sac en oreiller, et je m'étais endormi. Je profitais de se repos.

Mais c'était avant de tombé dans un buisson. Heureusement que ça avait été là, j'aurais eu bien plus mal si j'étais tombé sur la racine de l'arbre. Mais peu de temps pour me remettre de cette chute, j'entendis une voix féminine dire :

- Qui est là ? Montrez-vous ?

Je me relevai péniblement et remarquai tout de suite son épée. Dans quelle merde étais-je, cette fois ?Je ne savais pas quoi faire, j'étais figé - encore une fois - sur place. Je n'arrivais même pas à parler ou lever les bras pour signifier que je ne lui voulais aucun mal. Je devais lui paraître ridicule, surtout si j'avais quelques feuilles et branchage de ce buisson dans les cheveux.

Remis de cette surprise causée par la vue de son épée, je réussi à lui dire, un peu nerveux :

-Je m'ap...m'appelle D...Dylan. Et dé...désolé si je t'ai dé... dérangée...
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Lun 25 Sep - 11:33




L'épée à ma main, je savais me défendre alors non, je n'avais pas peur. Regardant autour de moi, non, il y avait rien et pourtant quelques instant après j'entends pas loin de moi, dans un buisson, du bruit. L'individu, se relève péniblement, il dormait ? Le regarde, je hausse un sourcil et a un sourire de quoi en vous quelques feuilles dans ses cheveux.

L'entendant alors nerveux, je range mon épée et lui dit :
❝ ▬ - Désolé à moi de te faire peur, je ne m'attendais pas à tomber sur quelqu'un dans cette forêt. Surtout, que Fantôme a pris peur de toi, alors qu'ordinairement, il est calme face à un humain. À moins que tu caches bien ton jeu de nervosité et que tu es sur le point de m'attaquer par surprise... ❞

Oui je m'imaginais beaucoup de chose, mais peut-être que s'était le cas. Le regardant, je m'approche de lui doucement afin de voir s'il y avait une arme et que je n'en vois pas, m'avance vers lui et lui enlève les feuilles dans ses cheveux.

Me reculant par la suite, je me dirige vers mon cheval est le caresse doucement pour ensuite ajouter :

❝ ▬ - Tu es un élève de l'académie ? ❞



Oui, je ne mettais pas encore présenté, mais je préféré savoir qui il était réellement avant de lui dire mon identité.



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Lun 25 Sep - 22:27

J'étais mal à l'aise, comme si ce n'était pas assez d'être tombé d'un arbre. Une lame n'avait rien de bon pour rendre quelqu'un à l'aise dans une situation, à moins de l'avoir dans la main. J'avais été intimidé par cette épée, et j'espérais seulement qu'elle ignorait s'en servi, ou qu'elle n'en avait pas le désir. Dans la panique qui naissait en moi, je m'étais présenté et excusé de l'avoir dérangée, bien que j'avais été plutôt gauche...

Et plutôt que d'accepter mes excuses, elle s'excusa elle-même pour m'avoir fait peur, signalant que ne s'attendais pas à rencontrer quelqu'un. Elle mentionna un fantôme - rien pour me rassurer - qui avait été effrayé par moi - comme si c'était possible - et qu'il n'avait pas peur, normalement, des humains.

J'hésitais à avouer la vérité, comme elle allait réagir ? Je n'avais rien pu dire et je n'avais pas encore bougé et elle s'approchait. Elle avait rangé son épée, mais savoir la présence de cette arme... Je ne comprenais pas pourquoi elle avançait vers moi, jusqu'à ce qu'elle retire les feuilles qui s'étaient réfugiées dans mes cheveux.

- Merci. Heu... Je... je ne sais p...pas vraiment comment te... te... le dire, mais je... ne suis pas humain, je... suis une fée...

Malaise, pour moi...Et elle retourna vers son cheval. Caressant la bête, elle me demanda si j'étais de l'académie. J'approchai, hochant la tête en réponse affirmative. Puis réalisant qu'elle ne pouvait pas me voir si j'étais derrière elle, je répondis à l'aide des mots :

-Oui. C'est la première année que je débute ici.

Je m'approchais, encore. Je ne savais même pas comment j'y arrivais. Quand j'arrivai suffisamment près, pour ma sécurité, Je fis apparaitre du trèfle dans ma main, je savais que les chevaux aimaient bien ce végétal, et si je pouvait m'en faire un ami, ce serait bien.

- Du trèfle

Juste pour éviter de faire douter la propriétaire de cheval.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Jeu 28 Sep - 12:48




Oui, j'étais une fille et oui, j'avais une épée et alors ? Fallait-il être mal à l'aise pour autant ? D'ailleurs, pourquoi l'était-il ? Voyant alors son air un peu apeuré par le mot fantôme me fait sourire, je ne peux m'empêcher de lui dire :
❝ ▬ - Pour te rassurer Fantôme est mon cheval, c'est juste le prénom que je lui ai donné. Il n'y a pas de fantômes dans le coin, enfin pas en ma connaissance.❞

Après, est-ce que Merlin laisserait des fantômes dans sa forêt ? Et aussi proche de l'académie ? Peut-être après tout...

Caressant mon cheval dans le silence, celui-ci prit la parole. Tournant mon regard vers lui, j'écarquille les yeux. Il était une fée ? Quoi ? Impossible...

❝ ▬ - Une fée ? Comment se fait-il qu'une fée se trouvât dans ses buissons ? Et où sont tes ailes ? ❞


Je n'avais jamais vu de fée avant. Alors s'était ça ? Un simple humain ? À moins que ses ailes sont cachées quelques part dans son dos. Tournant autour de lui, pour les chercher, je ne voyais rien. Soupirant, oui ma curiosité était forte, mais j'étais déçu, je ne voyais pas comment il pouvait être une fée sans ailes.

Celui-ci me dit alors par la suite qu'il est en première année. Tiens comme moi, au moins ça faisait un point commun et en deuxième, je verrais bien notre rang, enfin, je ne le voyais pas dans le camp des "méchants".

Retournant vers mon cheval pour le caresser, je le vois faire apparaître quelques choses dans sa main et le proposer à Fantôme. Qu'est-ce que... Celui-ci dit alors avant que je pose la question que s'était un trèfle. Le sourire alors aux lèvres, je dis :

❝ ▬ - Merci... Il adore ça.❞



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Ven 29 Sep - 1:52

Une clarification s'était imposée, le fantôme - ou plutôt Fantôme - était le cheval. Son cheval. Alors qu'elle caressait son cheval, je lui avait avoué mes origines féériques, ça avait semblé la surprendre. À cause de mes ailes ? ou parce que je suis de sexe masculin ? Ça existe les hommes-fées, one ne les voit pas souvent - sauf moi, j'en vois un tous les jours dans le miroir- mais ils existent. Pourquoi s'en étonner ? Surtout, pourquoi me tourner autour ainsi ?

Et puis, j'avais donner du trèfle à Fantôme. Étrange à quel point je pouvait être plus à l'aise avec des animaux qu'avec un être humain. Je réussissais déjà à lui flatter l'encolure et il mangeait dans ma main. Je me concentrais beaucoup sur le cheval, possiblement plus que sur celle qui était à côté de moi.

-Je suis tombé de l'arbre. J'étais venu ici pour me reposer, mon compagnon de chambre me rend trop nerveux pour que j'aie pu dormir la nuit dernière. Mon sac est encore là-haut. J'ai rapporté des croissants et des cupcake, si tu as faim...

Je me retournai vers elle, j'était encore nerveux, mais avoir fait de ce cheval un ami m'aidait. Sans même réfléchir, je fis apparaitre mes ailes et allai chercher mon sac, sur la branche qui m'avait servi de lit et j'étais retourné à côté d'elle aussitôt.

- Dé... dé... désolé, je les...les ai un p...peu é...écras...écrasés.


Dernière édition par Dylan G. Blue le Mar 3 Oct - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Lun 2 Oct - 9:13




Je l'avais rassurée sur le mot fantôme. Oui, je sais, s'étais spécial d'appeler son cheval comme ça, peut être mon côté sombre. Côté sombre, laisse moi rire, moi avoir un côté sombre, je ne pense pas. 

Oui, j'étais étonnée de voir un homme-fée, je n'avais jamais vu ça, et même si je ne le montrais pas, cela me plaisais bien d'en connaître un. Bon, c'est vrai, je tournais autour comme un rapace ou autres autour de sa proie, mais non, je cherchais juste ses ailes ! Une fée sans ailes, n'est pas une fée après tout.

Je le regarde par la suite donner le trèfle à Fantôme. J'avais l'impression qu'il était plus à l'aise avec lui, qu'avec moi, pourquoi ?
❝ ▬ - Pourquoi es-tu aussi mal à l'aise dis-moi ?❞


Oui, j'étais une personne franche alors autant demander directement. Enfin de nouveau tourner vers moi, je lui souris afin de lui enlever sa nervosité. Avec succès ou pas, mais dans tous les cas, celui-ci fait apparaître ses ailes et part chercher son sac sur la branche. J'étais émerveillé de voir cela, voici une belle première fois... Je dis alors sans me retenir :
❝ ▬ - Elles sont magnifiques. ❞

Me tendant le sac en me montrant ce qu'il y avait à l'intérieur, je prends un cupcake et sourit en lui disant :
❝ ▬ -
- Ce n'est pas un souci, merci beaucoup.❞



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Mar 3 Oct - 1:31

Étais vraiment mal à l'aise ? Mon attitude avait-elle si changé pour qu'elle me posa cette question? J'étais moins nerveux avec le cheval, j'avais probablement plus l'habitude avec les animaux que les êtres humains. Mais elle m'inspirait confiance, maintenant qu'elle n'avait plus d'épée à la main.

Sans même répondre, je ne savais pas ce que je pouvais lui dire pour lui donner une réponse convenable, j'allai chercher mon sac. Pour une rare fois de ma vie, je commençais à avoir faim, malgré la présence d'une personne que je venais de rencontrer. Et puis, je revins me poser à côté de cette fille qui me donna un compliment. Je me demandais vraiment ce qu'elle considérait "magnifique" jusqu'à ce que je vis qu'elle fixait mes ailes. Je devais rougir, j'imagine, c'était la première fois qu'on me disait quelque chose du genre au sujet de mes ailes.

- M... Mer...merci.

Ce n'était pas que j'étais mal à l'aise, mais... OK, j'étais mal à l'aise de recevoir un compliment pour cette partie de mon anatomie qui me permettait de voler. C'était tout à fait normal d'avoir des ailes. Chez ceux de mon espèces, ne pas avoir d'ailes signifiait de mourir, lentement.

Je lui tendis mon sac, qu'elle puisse se choisir un petit quelque chose à manger. Dommage que j'aie tout écrasé en m'endormant. Ce fut un cupcake qu'elle choisit et je m'en pris aussi un, mais au caramel, j'aimais bien le sucre.

Je savais que je devais lui donner une réponse la question que j'avais, jusqu'à maintenant, éviter : pourquoi suis-je si mal à l'aise ? Mais je pris le temps de me calmer suffisamment pour lui répondre.

- Ce n'est pas que je suis mal à l'aise. Peut-être un peu. Mais j'ai rarement côtoyé des humains. Et... rencontrer quelqu'un qui nous menace d'une épée n'aide pas, en fait. Sans compter que j'ai dormi peut-être deux heures depuis mon arrivée, hier matin. Je n'ai pas eu la joie d'avoir le meilleur camarade de chambre. Il m'a rendu trop nerveux et je n'ai pas dormi, la nuit dernière, ni mangé pour dîner.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Jeu 5 Oct - 14:38




Je ne l'avais pas rassuré avec mon épée, mais c'était la manière où je me défendais le plus, côté combat, je savais me défendre, mais pas au même point que mon arc et mon épée. Le voyant plus à l'aise avec Fantôme, qu'avec moi, cela me fait sourire. Première fois que ça arrive. Quand je commence à lui dire que ses ailes sont magnifiques, celui-ci me remercia avec toujours autant de timidité. Fallait-il que j'arrête de le complimenter pour qu'il ne le soit plus ?
Me ramenant son sac avec quelques gâteaux dedans, je lui souris et prends un cupcake à l'intérieur. Le mangeant morceau par morceau, il était délicieux. Me posant contre mon cheval, je le regarde par la suite et l'écoute pour ensuite lui répondre les bras croisés.
❝ ▬ - Je suis désolé de t'avoir fait peur avec mon épée et pour le reste, défend toi, qu'est-ce qu'il t'en empêche ? Le règlement peut-être ?❞



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Ven 6 Oct - 22:57

Elle se dit désolée de m'avoir effrayé avec son épée et de me défendre face à Matthew.

-Ce n'est rien, je comprends aussi que d'entendre du bruit quand on se croit seul nous met sur la défensive. Mais, pour les problèmes que je risque d'avoir avec mon colocataire, je ne peux rien faire. Pas à cause du règlement, mais si je me défends, je suis incapable de joindre les actes à la parole. Je veux dire, je ne sais pas me battre, si je dois en arriver là. Ni à mains nues, ni avec une épée.


Quelle vraie poule mouillée je faisais. Non seulement j'ignorais comment me défendre si j'avais besoin de le faire, mais en plus, je refusais d'en arriver là. Je souhaitais avoir une paix entre Matthew et moi, mais le dicton ne disais pas "si tu veux la paix, prépare la guerre" ? Et j'étais, pour le moment, incapable de m'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Mer 11 Oct - 15:27


Je savais que je pouvais paraitre méchante d’avoir une épée ou même des autres armes, mais je savais les manier alors autant en avoir sur moi. Oui je sais, une princesse ne doit pas avoir des armes, mais quoi que disent ses règles, j’avais mes armes et je ne voulais m’en séparer.
Mon regard sur lui, je lui fais alors un sourire et afin qu’il puisse un peu se détendre, je me présente enfin.
❝ ▬ Au fait, je ne m’étais pas encore présenté, je suis Arya.

Le regardant me parler, ça me faisait bizarre qu’un homme ne savais se défendre, mais après il était un homme fée, est-ce qu’il avait le droit de combattre ? Croisant les bras, je lui demande :

Mon regard sur lui, je lui fais alors un sourire et afin qu’il puisse un peu se détendre, je me présente enfin.
❝ ▬ Voudrais-tu que je t’aide à savoir te défendre ? Ou c’est vraiment une chose que tu refuses de faire, combattre ?



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Jeu 12 Oct - 0:53

J'avais réussi à me calmer, après la surprise du fantôme qui était son cheval et, surtout, grâce au fait que j'avais partagé mes cupcakes avec elle. Pourquoi j'étais toujours nerveux quand je rencontrais quelqu'un ? Au moins, cette fois, je m'étais calmé plus rapidement qu'à l'habitude, et j'avais eu la chance qu'elle me dise son prénom : Arya.

- Moi, c'est Dylan.

D'accord, je n'étais encore tout à fait calme, mais je l'étais déjà beaucoup plus qu'à mon réveil. Elle m'écoutait, et je lui avouais mon incapacité à me défendre. Mais sérieusement, de quoi avais-je l'air ? Dix-huit ans, nerveux de rencontrer les gens et incapable de donner un coup de poing pour me protéger. Sans compter que c'était une fille qui me proposait de m'apprendre. Mais, garçon ou fille, qu'elle importance ça pouvait bien avoir ?

-Ce n'est pas que je refuse de me battre, j'ai seulement grandi avec ma mère, mes tantes et mes cousines. La violence n'a jamais été tolérée et on ne m'a pas enseigné quoi que ce soit pour que je puisse me défendre. Aujourd'hui, j'aimerais bien apprendre...
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Mar 17 Oct - 9:51


Je sentais qu’il commençait à se détendre. Bon j’avoue, je n’avais pas fait la rencontre de main morte, une rencontre avec une épée, j’ai connu mieux pas vous ? Je comprenais après ça qu’il était un peu nerveux. Mais je n’étais pas méchante, je ne lui ferais aucun mal, mise à part s’il fait mal aux personnes que j’aime ou même à moi. Bref, pour détendre l’atmosphère j’avais fini par donner mon prénom, car tout à l’heure je ne l’avais pas fait. Le sourire aux lèvres quand celui-ci me redit qu’il s’appelais Dylan, je n’ose pas lui dire qu’il me l’avait déjà dit. Autant pas le rendre encore plus nerveux. Ce n’est pas grave s’il se représente de nouveau.

De toute évidence, il était déjà plus détendu, car sa présentation cette fois-ci était ne la fait pas en hésitant sur ses mots. Par la suite nous parlions de savoir ou non se défendre. Oui j’étais une femme et oui je savais me défendre, ce qui énervé beaucoup de monde d’ailleurs, surtout un certain méchant nommé Beau. Oui, je l’avais battu en course et celui-ci n’arrive toujours pas à s’en remettre. Le pauvre… Ou pas.

Du coup, je me propose de lui apprendre à se défendre, car comme il me disait, il ne savait pas se défendre, même contre son colocataire. Après accepterait-il qu’une fille lui apprenne ? A voir. Entendant ses nouvelles paroles, je lui souris alors. Oui il accepte bien qu’une fille lui apprenne à se battre. Celui-ci marque un point, comme c’est rare qu’un mec ose demander à une fille…
❝ ▬ Je comprends et si tu le souhaites, je veux donc bien t’apprendre. Mais je te préviens ça va être dur et parfois douloureux.



Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Mar 17 Oct - 22:28

Je remarquai un sourire s'étirer sur le visage d'Arya, visiblement elle avait noté que c'était la deuxième fois que je disais mon prénom et que j'étais encore un peu tendu. Je me dois de l'admettre, j'avais aussi un sourire, mais le mien démontrait très bien mon embarra.

Au moins, elle ne mentionna pas que je me répétais, ça ne m'aurait aidé à poursuivre avec les moyens de défense. D'accord, j'y était même pas encore un novice, ni même un initié, mais je voulais apprendre, j'avais besoin d'apprendre. J'étais vraiment reconnaissant qu'elle veuille bien m'enseigner, mais j'étais moins sûr pour la partie douloureuse. Qui voudrait volontairement avoir mal ?

"On commence quand tu veux... Je... je suis prêt, pour une... première leçon. Mais, dis-moi, je t'ai dit mon nom deux fois, hein ?"

Encore une fois, mon sourire affichait mon malaise, mais cette fois, j'avais aussi la main derrière la nuque. C'était quand même drôle, cette situation. J'ignorais ce que cette fille avait de différent des autres, mais j'étais plus à l'aise et je réussissais à rire de mes faux pas...
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MEMBREAussi rebelle que sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 286
Date d'inscription : 21/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Ven 24 Nov - 14:26

Le sourire sur mes lèvres, je trouvais ça mignon son embarra. Personne jusqu’ici n’avait été embarrassé à mon égard. Cela faisait bizarre, mais également touchant. Le regardant accepter que je lui apprenne à combattre, j’en fus à la fois étonné et plaisant. Il était loin de ça et il le voulait quand même, je trouvais ça plutôt courageux.

- Alors déjà on va faire la première leçon quand tu auras plus confiance en toi, ne soit pas timide devant moi. L’hésitation dans les mots et les phrases, ne t’aidera pas à faire « peur » à l’adversaire.

Je faisais bien sûr des guillemets avec mes mains pour le mot peur. Mais je n’avais pas tort, quelqu’un qu’il montre sa peur ou sa nervosité dans ses phrases, ne sera pas pris au sérieux et sera vite déstabilisé par les moqueries des autres.

- Oui tu as dit deux fois ton nom, mais ce n’est pas grave.

Un sourire sur mes lèvres, je me mets face à lui et lui demande :

- Alors dis-moi, qu’est-ce qui te rend nerveux ? Maintenant et en général. On essayera déjà de changer cela.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 137
Date d'inscription : 22/09/2017



MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   Lun 27 Nov - 1:09

Elle devait sûrement se moquer un peu de moi. C'est ridicule de voir une personne d'âge adulte timide comme je l'étais, même embarrassé par sa propre attitude. J'étais heureux de savoir qu'elle n'avais pas l'intention de retirer son offre. J'avais aussi noté son étonnement quand je lui avait mentionné être prêt pour les leçons.

"Désolé, je vais devoir corriger ça, même si mon but premier n'est pas de faire peur aux autres."

Je l'avais imitée en formant des guillemets à l'aide de mes mains au même mots qu'elle. Comme je disais, cette fille avait un truc qui la rendait différente des autres humains que j'avais eu la chance de côtoyer. Elle marquait, cependant, un point : jamais je ne serai convainquant si j'hésitais constamment, que ce soit dans mes mots ou dans mes gestes. Elle me confirma aussi que je m'étais présenté deux fois, même si je n'étais plus sûr pour la première fois... Je eu un léger rictus.

Et puis, la question qui tue : qu'est-ce que me rendait aussi nerveux que je l'étais?

"Je n'ai jamais vraiment été sociable, au désespoir de certain même de ma famille. Je n'ai pas toujours eu les mêmes libertés que mes cousines et j'ai été le premier garçon de la famille, ma mère et me tantes ont élevé la reine de Thalie. Mes temps libres, je les passais avec des cerfs et d'autres animaux. Quand j'ai commencé mes études dans Thalie, je ne peux même pas décrire dans quel état j'étais, c'était un vrai choc. Et puis, j'ai été accepté ici, et j'ai de la difficulté avec les gens que je ne connais pas vraiment..."

Tout le temps que j'avais dit ça, je regardais le sol. J'ignore pourquoi, mais j'étais incapable, pour le moment, de supporter son regard...
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit tour et voilà que je te rencontre (Dylan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Heirs of The Tales :: Le Royaume d'Albion :: La forêt-
Sauter vers: